Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 12:00

Ce papillon, appelé aussi Damier des Marais, tire l'origine de son nom de l'une de ses plantes hôtes, la succise des prés (qui n'est pas la fleur ci-dessous). En France, il figure sur la liste des espèces protégées depuis le 23 avril 2007.

 

P1150403.JPG

 

Le papillon, fleur sans tige,
Qui voltige,
Que l'on cueille en un réseau ;
Dans la nature infinie,
Harmonie
Entre la plante et l'oiseau !...

Gérard de Nerval :  "les papillons" (extrait)

 

Papillon-orange.jpg

 

Damier de la Succise aperçu aux environs de Moustiers-Sainte-Marie (04) - Mai 2014

 

Repost 0
Published by Clairedelune - dans Mon bestiaire
commenter cet article
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 09:00

On pourrait prendre ce gros insecte rencontré lors d'une randonnée cet été pour un bourdon si on le regarde hâtivement, d'autant plus qu'il passe son temps à butiner le nectar de fleur en fleur. Il s'agit cependant d'une Echinomyie grosse (Tachina grossa), l'une des plus grosses mouches d'Europe que l'on peut observer de fin juin à début septembre. Reconnaissable à sa grande taille, sa tête jaune sur un thorax et un abdomen noirs, elle ressortait fort bien sur les fleurs blanches et j'ai trouvé ses poils noirs et raides impressionnants ! A ne pas mettre dans le même sac que les sales mouches ordinaires, bleues ou vertes honnies ! Elle est d'ailleurs utile car ses larves parasitent de nombreuses chenilles nuisibles et sont des auxiliaires utilisés en lutte biologique. Toujours pas convaincus ? Lisez donc l'éloge de Lucien de Samosate et vous regarderez peut-être la mouche d'un autre oeil ...

 

Tachina-grossa.jpg

 

 

Eloge de la Mouche (extrait)

La mouche n'est pas le plus petit des êtres ailés, si on la compare aux moucherons, aux cousins, et à de plus légers insectes ; mais elle les surpasse en grosseur autant qu'elle le cède elle-même à l'abeille. Elle n'a pas, comme les autres habitants de l'air, le corps couvert de plumes, dont les plus longues servent à voler; mais ses ailes, semblables à celles des sauterelles, des cigales et des abeilles, sont formées d'une membrane dont la délicatesse surpasse autant celles des autres insectes qu'une étoffe des Indes est plus légère et plus moelleuse qu'une étoffe de la Grèce. Elle est fleurie de nuances comme les paons, quand on la regarde avec attention, au moment où, se déployant au soleil, elle va prendre l'essor.

Son vol n'est pas, comme celui de la chauve-souris, un battement d'ailes continu, ni un bond comme celui de la sauterelle ; elle ne fait point entendre un son strident comme la guêpe, mais elle plane avec grâce dans la région de l'air à laquelle elle peut s'élever. Elle a encore cet avantage, qu'elle ne reste pas dans le silence, mais qu'elle chante en volant, sans produire toutefois le bruit insupportable des moucherons et des moustiques, ni le bourdonnement de l'abeille, ni le frémissement terrible et menaçant de la guêpe : elle l'emporte sur eux en douceur autant que la flûte a des accents plus mélodieux que la trompette et les cymbales.

Pour prouver que son intelligence est loin d'être bornée, il me suffit de dire qu'elle sait éviter les pièges que lui tend l'araignée, sa plus cruelle ennemie. Celle-ci se place en embuscade, mais la mouche la voit, l'observe, et détourne son essor pour ne pas être prise dans les filets et ne pas tomber entre les pattes de cette bête cruelle. À l'égard de sa force et de son courage, ce n'est point à moi qu'il appartient d'en parler, c'est au plus sublime des poètes, à Homère. Ce poète, voulant faire l'éloge d'un de ses plus grands héros, au lieu de le comparer à un lion, à une panthère, ou à un sanglier, met son intrépidité et la constance de ses efforts, en parallèle avec l'audace de la mouche, et il ne dit pas qu'elle a de la jactance, mais de la vaillance. C'est en vain, ajoute-t-il, qu'on la repousse, elle n'abandonne pas sa proie, mais elle revient à sa morsure. Il aime tant la mouche, il se plaît si fort à la louer, qu'il n'en parle pas seulement une fois ni en quelques mots, mais qu'il en rehausse souvent la beauté de ses vers. Tantôt il en représente un essaim qui vole autour d'un vase plein de lait ; ailleurs, lorsqu'il nous peint Minerve détournant la flèche qui allait frapper Ménélas à un endroit mortel, comme une mère qui veille sur son enfant endormi, il a soin de faire entrer la mouche dans cette comparaison. Enfin, il décore les mouches de l'épithète la plus honorable, il les appelle serrées en bataillons, et donne le nom de nations à leurs essaims ...

Lucien de Samosate

 

Repost 0
Published by Clairedelune - dans Mon bestiaire
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 18:00

Connaissez-vous ces beaux oiseaux ? Non, non, ce n'est pas parce qu'il fait un froid de canard que j'ai choisi de les publier aujourd'hui, mais plutôt à cause de leur belle couleur rousse, du miroir vert qu'ils ont sur les ailes (ne croyez pas que ça leur sert à se refaire une beauté !) et de leur fidélité exemplaire. Sachant que je les regardais, Madame a fait des effets d'éventail et Monsieur a tendu le cou pour que j'admire son collier noir.

  Canard1

 Canard2

 Canard3

 Tadornes Casarca du Parc Floral de Paris (mai 2012)

 

http://philafric.files.wordpress.com/2012/07/su5967.jpg  http://www.biologie.uni-hamburg.de/b-online/birds/1615_24.jpg 

 

Repost 0
Published by Clairedelune - dans Mon bestiaire
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 08:00

Beau spectacle que celui du paon qui se pavane au milieu des fleurs du Parc Floral de Vincennes, à Paris, tournant sur lui-même en faisant la roue pour une magnifique démonstration de parade ... 

    Paon-03.jpg

 

Paon-02.jpg

 Paon-de-profil.jpg

 

Le paon se plaignait à Junon.
« Déesse, disait-il, ce n'est pas sans raison
Que je me plains, que je murmure:
Le chant dont vous m'avez fait don
Déplaît à toute la nature ;
Au lieu qu'un rossignol, chétive créature,
Forme des sons aussi doux qu'éclatants,
Est lui seul l'honneur du printemps.
Junon répondit en colère :
« Oiseau jaloux, et qui devrais te taire,
Est-ce à toi d'envier la voix du rossignol,
Toi que l'on voit porter à l'entour de ton col
Un arc-en-ciel nué de cent sortes de soies,
Qui te panades, qui déploies
Une si riche queue, et qui semble à nos yeux
La boutique d'un lapidaire ?
Est-il quelque oiseau sous les cieux
Plus que toi capable de plaire ?
Tout animal n'a pas toutes propriétés.
Nous vous avons donné diverses qualités :
Les uns ont la grandeur et la force en partage ;
Le faucon est léger, l'aigle plein de courage ;
Le corbeau sert pour le présage ;
La corneille avertit des malheurs à venir;
Tous sont contents de leur ramage.
Cesse donc de te plaindre ; ou bien, pour te punir,
Je t'ôterai ton plumage.»

Jean de la Fontaine

 

Paon-01.jpg

 

Paon-de-dos.jpg

 Paon-gros-plan.jpg

 

Repost 0
Published by Clairedelune - dans Mon bestiaire
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 23:30

Non, ne cherchez pas du côté d'une chanteuse-actrice bien connue mais plutôt vers celui des papillons migrateurs : car le Vanessa Atalanta, plus connu sous le nom de Vulcain, est ce beau et grand papillon noir et orange que l'on a souvent l'occasion d'apercevoir dans nos contrées. Certains s'attardent même aux portes de l'hiver, comme ce spécimen, croisé lors de ma récente balade autour du village de Caux et Sauzens. Ce papillon, qui orne plusieurs timbres de par le monde, a également inspiré à  Gérard de Nerval quelques vers rapportés ci-dessous. Et quand je l'ai vu voleter gracieusement autour de moi, c'est comme un relent du printemps qui s'attardait à mes côtés ...

 

Vulcain-1.jpg

 

Voici le Vulcain rapide
 Qui vole comme un oiseau
 son aile noire et splendide
 Porte un grand ruban ponceau
 Gérard de Nerval

 

Vucain-2.jpg

La plume de l'écrivain est aux pensées ce que le filet du chasseur est aux papillons.
Paul Carvel

 

Vucain-3.jpg

 

Repost 0
Published by Clairedelune - dans Mon bestiaire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Clairedelune
  • Le blog de Clairedelune
  • : Plaisir de partager des poésies illustrées de peintures ou de photos, les randonnées et sites autour de Carcassonne, mes découvertes de champignons, de fleurs, de vaches, de portes, les créations en bois de mon père, les gîtes et hôtels chouettes testés ...
  • Contact

Traduction

Rechercher

Peintures du blog

Vous pouvez retrouver la référence de chaque oeuvre, nom de l'artiste et titre de la toile ou de l'illustration, en pointant la souris sur la peinture ou l'image. Si vous en êtes propriétaire et ne souhaitez pas qu'elle figure dans ce blog, vous pouvez me le signaler par message sur contact (dans la rubrique présentation juste ci-dessus). Elle sera aussitôt enlevée. Les photos sans référence sont prises par Clairedelune, ou plus rarement, leurs auteurs n'ont pas été trouvés.

Archives

 

 

 

autour de la cité carca

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

65654943[1]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    http://3.bp.blogspot.com/-2qIkn-24z7U/TecWjhxbgPI/AAAAAAAAG3U/UDISHaoSzkM/s1600/normal_Lowell-Herrero-Autumn-Cows%252C-De.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

null