Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 23:00

Virevoltant comme des papillons, dévoilées ou revêtues de gants, dans le plus simple appareil ou ornées de bagues, agitant un mouchoir ou tenant un éventail, les mains sont très présentes dans la mode. Légères et habiles, elles représentent la beauté par leur finesse, l'ovale délicat des doigts, ou bien la gaieté et l'extravagance par leur habillement, la couleur ou la brillance des ongles, la richesse ou la singularité des bagues. Précieux auxiliaires de métamorphose, ce sont elles qui s'activent avec frivolité pour transformer la femme en une gravure de mode. Expressives aussi, elles savent créer la magie, l'émotion, le rêve, l'insouciance. Fragiles mais agiles, mouvantes et changeantes, timides ou impérieuses, mutines ou cérémonieuses, on les contemple comme de beaux oiseaux, avec l'envie de les tenir et de les caresser. Les illustrations suivantes le prouvent, sorties tout droit de l'imagination de Georges Lepape, René Gruau, Eduardo Garcia Benito ou William Bolin.

 

http://s3.amazonaws.com/data.tumblr.com/tumblr_lcckm2C4Jy1qe9qato1_1280.jpg?AWSAccessKeyId=AKIAI6WLSGT7Y3ET7ADQ&Expires=1390857043&Signature=aG4bEBHhR4WuTOdyM6a%2FCgzKfUM%3D#_=_

 

http://4.bp.blogspot.com/-eY-THm43YR0/UWpS1KlH6TI/AAAAAAAAoy8/ucevq69hSRM/s1600/885c19d88f044f81a8625e2b8612518f.jpg

 

http://www.derbycityprints.com/photos/big/10632.jpg

 

http://blog.maisonacademia.com/wp-content/uploads/2014/01/renegruau12.jpg

 

http://blog.abramsbooks.com/wp-content/uploads/dm-albums/Vogue%20The%20Covers/VogueCovers_July%2015%201926_Eduardo%20Garcia%20Benito.jpg

 

http://blog.maisonacademia.com/wp-content/uploads/2014/01/renegruau13.jpg

 

http://blog.maisonacademia.com/wp-content/uploads/2014/01/renegruau16.jpg

 

http://media-cache-ak0.pinimg.com/736x/76/fc/49/76fc49784c0e3ee23c0701dc7ff4dcf4.jpg

 

http://24.media.tumblr.com/3e0809ae3fc010ce4f9eaa74d1460075/tumblr_mxtamhm5OV1rqd5coo1_1280.jpg

 

http://31.media.tumblr.com/tumblr_m4o39dGJUC1qdwo7go1_500.jpg

 

http://myvintagevogue.com/gal/plog-content/images/myvintagevogue/accessories/crescendoe___s-1960.jpg

 

http://img15.nnm.me/7/b/1/5/e/8b7bd07e653dd68eff206228113.jpg

 

http://media-cache-ec0.pinimg.com/736x/2a/15/17/2a151763586d7483394890c642b9397d.jpg

 

http://1.bp.blogspot.com/_CvDCiEFbNy8/TD7MPk6uqXI/AAAAAAAAUdA/KsjDbbsCFzM/s1600/9+Eduardo+Benito++%281891+-+1981%29+x.jpg

 

Vogue-Main-eventail-Benito.jpg

 

http://3.bp.blogspot.com/-GYwEQ6qngNs/UWpTvbI0hPI/AAAAAAAAo2E/WmOqJ5tWi-o/s1600/tumblr_mj7z24iiqO1s6sgv5o1_500.jpg

 

http://4.bp.blogspot.com/_GCW70Kr_pSU/TTy9UTHlWvI/AAAAAAAAILI/vXaZbawi6BY/s1600/Screen+shot+2011-01-23+at+6.43.07+PM.png

 

http://myvintagevogue.com/gal/plog-content/images/myvintagevogue/accessories/crescendoe-1955.jpg

 

http://31.media.tumblr.com/tumblr_m2l19yvwVc1r5c7qvo1_1280.jpg

 

http://www.derbycityprints.com/photos/big/10633.jpg

 

http://www.derbycityprints.com/photos/big/11196.jpg

 

http://www.derbycityprints.com/photos/big/11202.jpg

 

http://www.derbycityprints.com/photos/big/12385.jpg

 

http://2.bp.blogspot.com/-pJqKhDrYiLE/UWpTKerGezI/AAAAAAAAo0I/NtibVvSAVkY/s1600/tumblr_mhp7x370cq1qgn7e1o1_500.jpg

 

http://24.media.tumblr.com/tumblr_mam2bkYZP11qigui6o1_1280.jpg

 

http://notetoself.typepad.com/.a/6a0115705a75a1970b0120a7861e07970b-500wi

 

http://1.bp.blogspot.com/-89R9sYFeEUs/UWpUeOjxK4I/AAAAAAAAo3k/Dxbzg9umVQQ/s1600/tumblr_miw0zzIJdX1qdwo7go1_500.jpg

 

http://media-cache-ak0.pinimg.com/736x/32/97/5f/32975fe5f5218ec4d786b2c19aec48c0.jpg

 

http://img.photobucket.com/albums/v162/boodledrop/charponnaise/gruau56a.jpg

 

http://4.bp.blogspot.com/-gPPM9ZfprB4/TcW6OlPaMGI/AAAAAAAABOY/-ksa_LvT2RQ/s1600/Capture.png

 

f9e72f813e68e7b74096c37a433c5863.jpg

 

http://www.digitalmediatree.com/library/image/4/dolorescostello.jpg

 

http://25.media.tumblr.com/275a0359905d2c4e23967ffe64dd7ee0/tumblr_mrlzekxoGD1qchs1zo1_500.jpg

 

http://25.media.tumblr.com/tumblr_m4wmtzv11i1qbkmx9o1_r1_500.jpg

 

 

Repost 0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 06:00

Aujourd'hui, c'est la fête de la musique : Belle occasion pour mettre à l'honneur les mains, celles qui nous enchantent par les sons mélodieux et la virtuosité qu'elles déploient sur des instruments comme le piano, la lyre, la guitare, le violon, le violoncelle, la harpe ou la trompette, par exemple. Alors, prêtez l'oreille : n'entendez-vous pas ces petites notes qui vous appellent ? A sortir dans les rues écouter les concerts gratuits un peu partout ce soir,  à vous installer tranquillement chez vous avec un CD, ou tout simplement à écouter la musique des mots ci-dessous. A moins que vous n'entendiez un petit voisin s'exercer à faire des gammes ... Allez, ce jeudi, c'est permis !

 

http://WahooArt.com/A55A04/w.nsf/OPRA/BRUE-8DP2UY/$File/ARTHUR-HUGHES-A-MUSIC-PARTY.JPG

 

Bièvre (extrait)

Et si le soir, après mille errantes pensées,
De sentiers en sentiers en marchant dispersées,
Du haut de la colline on descend vers ce toit
Qui vous a tout le jour, dans votre rêverie,
Fait regarder en bas, au fond de la prairie,
Comme une belle fleur qu'on voit ;

Et si vous êtes là, vous dont la main de flamme
Fait parler au clavier la langue de votre âme ;
Si c'est un des moments, doux et mystérieux,
Où la musique, esprit d'extase et de délire
Dont les ailes de feu font le bruit d'une lyre,
Réverbère en vos chants la splendeur de vos yeux ;

Si les petits enfants, qui vous cherchent sans cesse,
Mêlent leur joyeux rire au chant qui vous oppresse ;
Si votre noble père à leurs jeux turbulents
Sourit, en écoutant votre hymne commencée,
Lui, le sage et l'heureux, dont la jeune pensée
Se couronne de cheveux blancs ;

Alors, à cette voix qui remue et pénètre,
Sous ce ciel étoilé qui luit à la fenêtre,
On croit à la famille, au repos, au bonheur ;
Le coeur se fond en joie, en amour, en prière ;
On sent venir des pleurs au bord de sa paupière ;
On lève au ciel les mains en s'écriant : Seigneur !

Victor Hugo (1802-1885)

 

http://WahooArt.com/A55A04/w.nsf/OPRA/BRUE-8DP5Q8/$File/EDMUND-CHARLES-TARBELL-GIRL-WITH-VIOLIN-AKA-THE-VIOLINIST-.JPG

 

    

Violon

Le tiroir repoussé, la porte refermée, les mains s'attardaient seules dans l'espace - les yeux toujours ouverts, un écho tremblant encore à nos oreilles. Déjà le violon s'était tu quand les pieds, que l'on ne voyait pas, continuaient à battre la mesure sous la table. Frontières dépassées, notes perdues dans l'air, tous les fils dénoués au-delà des saisons reprennent leur tour et leur ton sur le fond sombre du silence.

Pierre Reverdy

    

 

http://WahooArt.com/A55A04/w.nsf/OPRA/BRUE-8BWTZT/$File/LORD-FREDERIC-LEIGHTON-MUSIC-LESSON.JPG

 

http://i48.servimg.com/u/f48/15/98/71/52/rafal_15.jpg

 

http://charlottemasonhomeschool.files.wordpress.com/2010/01/jws-piano2.jpg

    

 

Isabelle jouait et des deux mains en même temps ! Les petits doigts bruns couraient sur les touches, un mince bracelet d'argent dansait autour de son poignet. Parfois, elle levait très haut une main qui restait suspendue en l'air une seconde puis retombait, avec une vitesse incroyable, sur plusieurs notes à la fois, comme un épervier sur des hirondelles. Je ne bougeais pas plus qu'une statue. Je regardais la crispation des fragiles épaules, et la petite nuque pâle entre deux tresses de soie brillante. [...] A ma grande surprise, elle me fit asseoir sur le sol, tout contre le flanc du piano, et m'ordonna d'appliquer mon oreille sur la noire paroi d'ébène : ce que je fis docilement. J'attendis, déjà extasié. [...] Tout neuf et brûlant de curiosité, je fermai les yeux. Soudain, j'entendis sonner puissamment des cloches de bronze. D'abord un peu espacées, comme les premières gouttes d'une pluie d'été ; puis elles se rapprochèrent et se réunirent en accords triples et quadruples, qui tombaient en cascades les uns sur les autres, puis ruisselaient et s'élargissaient en nappes sonores, trouées tout à coup par une rebondissante grêle de notes rapides, tandis que le tonnerre grondait au loin dans de sombres basses qui résonnaient jusqu'au fond de ma poitrine.
Une tendre mélodie errait sous cet orage : elle s'élançait par moments vers le ciel, et grimpant jusqu'en haut du clavier, elle faisait trembler dans la nuit de blanches étincelles de musique.
Je fus d'abord abasourdi, puis bouleversé, puis enivré. La tête vibrante et le coeur battant, je volais, les bras écartés, au-dessus des eaux vertes d'un lac mystérieux : je tombais dans des trous de silence, d'où je remontais soudain sur le souffle de larges harmonies qui m'emportaient vers les rouges nuages du couchant.
Je ne sais pas combien de temps dura cette magie. Enfin, sur le bord d'une falaise, quatre accords, l'un après l'autre, ouvrirent lentement leurs ailes, s'envolèrent et disparurent dans une brume dorée, tandis que les échos de l'ébène n'en finissaient plus de mourir...
Isabelle me toucha du bout de son pied, et je m'éveillai dans un frisson.
« Et voilà ! dit-elle. Ça te plaît ? »
Je ne sus que répondre : je souriais d'un air gêné, je regardais ces mains si petites qui faisaient naître tant de musique, et je compris que c'était une fée, qui avait les clefs d'un autre monde.

 Marcel Pagnol (Le temps des secrets)

 

 

http://WahooArt.com/A55A04/w.nsf/OPRA/BRUE-7ZEBMG/$File/James%20Abbott%20McNeill%20Whistler%20-%20At%20the%20Piano%20.JPG

 

http://2.bp.blogspot.com/_muHSzFaKGxc/TVIN3Qj5l2I/AAAAAAAAAns/iXnfRs7GSDM/s640/388px-Edmund_Blair_Leighton_-_Courtship.jpg     

Il faudra toujours apprendre à tirer d'un instrument le son le meilleur qu'il puisse produire, à lui donner de la force sans dureté, du moelleux sans mollesse, de l'éclat sans sècheresse ; il faudra que tous les doigts, également aptes à se mouvoir avec rapidité, aient à la fois de la force et de la souplesse ; que le poignet et l'avant-bras restent dans l'inertie, au lieu de prêter aux doigts le dangereux secours d'une énergie factice ...

Cécile ReynaudLiszt et le virtuose romantique (extrait)

 

http://3.bp.blogspot.com/_ucsME-AsFQU/SoCY7RP7sFI/AAAAAAAACAA/kTY2L5WDBDo/s800/Boris+Indrikov.jpg

 

http://arcus.a.r.pic.centerblog.net/07eef4ee.jpg

 

http://images.reproarte.com/files/images/L/liotard_jean_etienne/0111-0070_junge_frau_mit_tamburin.jpg

 

Célébrez l'Eternel avec la harpe, Célébrez-le sur le luth à dix cordes.
Chantez-lui un cantique nouveau ! Faites retentir vos instruments et vos voix !

Chantez avec allégresse à Dieu, notre force ! Poussez des cris de joie vers le Dieu de Jacob ! Entonnez des cantiques, faites résonner le tambourin, la harpe mélodieuse et le luth !
Sonnez de la trompette à la nouvelle lune, à la pleine lune, au jour de notre fête !

Psaumes chapitre 33 versets 2 & 3 - Chapitre 81 versets 2 à 4

 

http://iamachild.files.wordpress.com/2010/09/v-hofman-the-young-musicians.jpg

 

http://img.webme.com/pic/p/patolojiksairler/qin-dahu-a6.jpg

 

    Mots à lyre

"Tu m’as fait naître
 Au bout des doigts
 Une mémoire énigmatique
 Mémoire fugace
 Épisodique
 Aux allures de danse sacrée
 Qui s’en va
 Qui s’en vient
 Rythmée infiniment
 Qui s’en va
 Qui s’en vient
 Laissant sa subtile trace
 A la surface nacrée
 D’une onde douce
 Et calmement sereine

    Eric Granet

     http://WahooArt.com/A55A04/w.nsf/OPRA/BRUE-8DP8LK/$File/JOSEPH-DECAMP-JOSEPH-RODEFER-DE-CAMP-THE-CELLIST.JPG

 

http://www.touchofart.eu/galeria/Marek_Langowski/Playing_the_harp_ml433-v.jpg

 

Chant d'amour  (extrait)

Si tu pouvais jamais égaler, ô ma lyre,
Le doux frémissement des ailes du zéphyre
À travers les rameaux,
Ou l'onde qui murmure en caressant ces rives,
Ou le roucoulement des colombes plaintives,
Jouant aux bords des eaux ;

Si, comme ce roseau qu'un souffle heureux anime,
Tes cordes exhalaient ce langage sublime,
Divin secret des cieux,
Que, dans le pur séjour où l'esprit seul s'envole,
Les anges amoureux se parlent sans parole,
Comme les yeux aux yeux ;

Si de ta douce voix la flexible harmonie,
Caressant doucement une âme épanouie
Au souffle de l'amour,
La berçait mollement sur de vagues images,
Comme le vent du ciel fait flotter les nuages
Dans la pourpre du jour ...

Alphonse de Lamartine (1790-1869)

 

http://files.myopera.com/SandraChina/blog/1%20Feitian%202%20xiu.jpg

 

 Le baiser (III) - Extrait

" Tout fait l'amour. " Et moi j'ajoute,
Lorsque tu dis : " Tout fait l'amour " :
Même le pas avec la route,
La baguette avec le tambour.

Même le doigt avec la bague,
Même la rime et la raison,
Même le vent avec la vague,
Le regard avec l'horizon.

Même le rire avec la bouche,
Même l'osier et le couteau,
Même le corps avec la couche,
Et l'enclume sous le marteau.

Même le fil avec la toile
Même la terre avec le ver,
Le bâtiment avec l'étoile,
Et le soleil avec la mer.

Comme la fleur et comme l'arbre,
Même la cédille et le c,
Même l'épitaphe et le marbre,
La mémoire avec le passé.

Même les cordes de la harpe
Avec la phalange du doigt,
Même le bras avec l'écharpe,
Et la colonne avec le toit ...

Germain NOUVEAU (1851-1920)

 

http://i73.servimg.com/u/f73/11/53/58/72/la_ghi10.jpg

     http://WahooArt.com/A55A04/w.nsf/OPRA/BRUE-8BWUKW/$File/MARY-STEVENSON-CASSATT-GIRL-WITH-A-BANJO.JPG

     http://www.touchofart.eu/galeria/Joarez_Filho/Acoustic_Guitar_jf9-v.jpg

 

Un peu de musique

Une musique amoureuse
Sous les doigts d'un guitariste
S'est éveillée, un peu triste,
Avec la brise peureuse ;

Et sous la feuillée ombreuse
Où le jour mourant résiste,
Tourne, se lasse, et persiste
Une valse langoureuse.

On sent, dans l'air qui s'effondre,
Son âme en extase fondre ;
- Et parmi la vapeur rose

De la nuit délicieuse
Monte cette blonde chose,
La lune silencieuse.

Germain Nouveau (1851-1920)

 

http://www.klassiskgitar.net/Lebasque,%20Henri,%20(1865-1937)%20-%20Jeune%20femme%20a%20la%20guitare,%20ca%201923.jpg

 

http://iamachild.files.wordpress.com/2011/08/chang-and-the-bamboo-flute.jpg

 http://iamachild.files.wordpress.com/2011/05/boy-with-flute.jpg

 

http://www.mystudios.com/women/klmno/leyster_flute.jpg

 

La flûte

Je n'étais qu'une plante inutile, un roseau.
Aussi je végétais, si frêle, qu'un oiseau
En se posant sur moi pouvait briser ma vie.
Maintenant je suis flûte et l'on me porte envie.
Car un vieux vagabond, voyant que je pleurais,
Un matin en passant m'arracha du marais,
De mon coeur, qu'il vida, fit un tuyau sonore,
Le mit sécher un an, puis, le perçant encore,
Il y fixa la gamme avec huit trous égaux ;
Et depuis, quand sa lèvre aux souffles musicaux
Éveille les chansons au creux de mon silence,
Je tressaille, je vibre, et la note s'élance ;
Le chapelet des sons va s'égrenant dans l'air ;
On dirait le babil d'une source au flot clair ;
Et dans ce flot chantant qu'un vague écho répète
Je sais noyer le coeur de l'homme et de la bête.

Jean Richepin (1849-1926)

      http://www.livegalerie.com/img/oeuvre/200912/web/86048.jpg?v=1259851136  http://cyrilyne.c.y.pic.centerblog.net/5d5afc92.jpg

 Lord-20Frederic-20Leighton-749985.jpg

 

 La flûte enchantée

L'ombre est douce et mon maître dort,
Coiffé d'un bonnet conique de soie,
Et son long nez jaune en sa barbe blanche.
Mais moi je suis éveillée encore
Et j'écoute au dehors
Une chanson de flûte où s'épanche
Tour à tour la tristesse ou la joie,
Un air tout à tour langoureux ou frivole
Que mon amoureux chéri joue,
Et quand je m'approche de la croisée,
Il me semble que chaque note s'envole
De la flûte vers ma joue
Comme un mystérieux baiser.

Tristan Klingsor (1874-1966)

   http://uploads2.wikipaintings.org/images/norman-rockwell/trumpet-practice.jpg

 

http://artalog.net/_images/artwork/i_6/img_627.jpeg

Repost 0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 10:00

Jeu de couleurs et de textures avec ces mains réalisées en 2002 par Suwannee Sarakana, artiste peintre thaïlandaise découverte sur le site de Lali le 25 février dernier.

 

http://www.rama9art.org/suwannee/2002-2005/suwannee20.jpg

 

http://www.rama9art.org/suwannee/2002-2005/suwannee15.jpg

 

http://www.rama9art.org/suwannee/2002-2005/suwannee16.jpg

 

http://www.rama9art.org/suwannee/2002-2005/suwannee24.jpg

 http://www.rama9art.org/suwannee/2002-2005/suwannee21.jpg

 

http://www.rama9art.org/suwannee/2002-2005/suwannee19.jpg

  http://www.rama9art.org/suwannee/2002-2005/suwannee22.jpg

 http://www.rama9art.org/suwannee/2002-2005/suwannee18.jpg

 

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 09:00

Joindre les mains, c'est l'une des manifestations extérieures de la prière, de la supplication. Certains expliquent que ce geste, paume contre paume, unifie le corps dans cette perspective. D'autres précisent que cette posture date du moyen âge et reprend l'attitude du serment féodal, où le vassal joint les mains que le suzerain va prendre dans les siennes. Cependant, il semble que l'origine de cette coutûme soit plutôt culturelle. En effet la bible ne contient aucune instruction sur les postures de la personne qui prie, mais insiste sur les motifs de son coeur. Ainsi, joindre les mains n'est pas important, ce qui compte, c'est l'état d'esprit avec lequel on s'approche de Dieu. De la même manière, on ne prie pas pour être vu des autres, pour faire des prières interminables ou utiliser un vocabulaire recherché, et formuler des propos que l'on ne pense pas, hypocritement. La vraie prière est simple, parfois silencieuse, et n'a pas besoin d'un cadre spécifique : elle doit être sincère, profonde, exprimer les sentiments et les aspirations de notre coeur et sa reconnaissance. Prier, c'est communiquer avec Dieu, qui nous attend, nous entend, nous écoute et nous comprend. C'est rechercher sa présence pour le connaître mieux, entretenir une relation avec lui, se confier en lui, l'écouter, lui demander pardon, secours et force. Il a promis d'accorder à ceux qui l'ont accepté comme sauveur et prient en son nom, c'est à dire selon sa volonté, tout ce qu'ils désirent.

 

http://iamachild.files.wordpress.com/2011/10/prayer.jpg

 

Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme la porte
et prie ton Père qui est là, dans cet endroit secret ;
Et ton Père, qui voit ce que tu fais en secret, te récompensera.

La Bible : Matthieu chapitre 6 verset 6

 

http://WahooArt.com/A55A04/w.nsf/OPRA/BRUE-8LJ6BC/$File/JEAN-BAPTISTE-GREUZE-GIRL-PRAYING.JPG

 

Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous,
demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.

La Bible : Evangile de Jean chapitre 15 verset 7 (Parole de Jésus)

 

http://iamachild.files.wordpress.com/2011/12/the-request-of-the-child.jpg

 

Voici donc comment vous devez prier :
Notre Père qui es aux cieux !
Que ton nom soit sanctifié ;
Que ton règne vienne ;
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel;
Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ;
Ne nous induis pas en tentation,
mais délivre-nous du malin.
Car c'est à toi qu'appartiennent, dans tous les siècles,
le règne, la puissance et la gloire. Amen !

La Bible : Evangile de Matthieu chapitre 6 versets 9 à 13

 

http://iamachild.files.wordpress.com/2011/11/family-grace.jpg

 

Toi qui disposes (Prière - Chant)

Toi qui disposes de toutes choses
Et nous les donnes chaque jour
Reçois ô Père ! Notre prière
De reconnaissance et d'amour.

Le don suprême que ta main sème
C'est notre pardon, c'est ta paix
Et ta clémence, trésor immense
Est le plus grand de tes bienfaits.

Que par ta grâce, l'instant qui passe
Serve à nous rapprocher de toi !
Et qu'à chaque heure, vers ta demeure,
Nos cœurs s'élèvent par la foi !

Paroles de B. Sautter - Musique de R.S.Willis

 

http://media.paperblog.fr/i/291/2911397/harmoniae-sacrae-cantates-sacrees-allemandes--L-1.jpeg

 

Voici ce que dit C.H. SPURGEON concernant l'approche de Dieu dans la prière :

"je ne connais rien qui puisse autant réconforter l'âme, rien qui puisse si bien calmer les assauts du chagrin et de la douleur, rien qui puisse avec autant d'efficacité parler de paix aux vents déchaînés de l'épreuve, qu'une méditation fervente centrée sur la présence de Dieu. Voudriez-vous oublier vos chagrins, abandonner vos soucis ? Alors plongez-vous en Dieu comme dans une mer profonde : perdez-vous dans son immensité ; vous en ressortirez reposé, rafraîchi et plein d'une nouvelle vigueur !"

 

http://activerain.com/image_store/uploads/1/9/0/4/1/ar126428936014091.jpg

 

Nous demandons à Dieu ce qu'il nous plaît. Il nous donne ce qu'il nous faut.
Léon Bloy, écrivain français

 

http://iamachild.files.wordpress.com/2011/08/a-childs-prayer.jpg

 

Demandez, et l'on vous donnera ...
Car quiconque demande reçoit ...
Lequel de vous donnera une pierre à son fils s'il lui demande du pain ?
Ou, s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ?
Si donc, méchants comme vous l'êtes,
vous savez donner de bonnes choses à vos enfants,
à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux
donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent   

La Bible : Evangile de Matthieu chapitre 7 versets 7 à 11 (extrait)

 

http://www.abowlofmossandpebbles.com/wp-content/uploads/2009/12/eugene-ernest-hillemacher-evening-prayers-cropped.jpg

 

Oh ! Que ta main paternelle (Prière - Chant)

Oh ! que ta main paternelle
Me bénisse à mon coucher.
Et que ce soit sous ton aile
Que je dorme, ô mon Berger !

Veuille effacer par ta grâce
Les péchés que j'ai commis
Et que ton Esprit me fasse
Obéissant et soumis !

Fais reposer sous ta garde
Mes amis et mes parents,
Et que ton oeil les regarde,
De ton ciel petits et grands !

Que ta faveur se déploie
Pour consoler l'affligé ;
Donne au pauvre un peu de joie
Au malade la santé !

Seigneur ! j'ai fait ma prière ;
Sous ton aile je m'endors,
Heureux de savoir qu'un Père
Plein d'amour veille au dehors.

Paroles de A. Glardon - Air allemand

      http://iamachild.files.wordpress.com/2011/06/bedtime-prayers.jpg

 

La prière apaise l'angoisse comme le soleil dissipe le brouillard.
Pierre Reverdy

 

http://iamachild.files.wordpress.com/2011/03/saying-grace1.jpg

 

Ne vous inquiétez de rien ; mais en toutes choses
faites connaître vos besoins à Dieu par des prières
et des supplications, avec des actions de grâce.
Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence,
gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus-Christ.

La Bible : Lettre aux Philippiens chapitre 4 versets 6 et 7

 

http://www.hannibalallianceartgallery.com/files/V%207a.jpg

 

http://img0.liveinternet.ru/images/attach/b/2/24/3/24003269_1209659680_8332PrayingHandsPosters1.jpg

 

Repost 0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 10:00

Rassurez-vous, il ne s'agit pas là de mains violentes portées vers le mal, mais de mains métalliques accueillantes et la plupart du temps féminines, tapant sur les portes dans le seul but d'annoncer la présence des visiteurs ... Et ces mains-là, presque toujours baguées, rivalisent d'élégance, d'originalité, de finesse et de couleur, devenant ainsi dans leur diversité de véritables ornements ! Découvrez donc ces heurtoirs raffinés, parures dénichées à Carcassonne dans une "chasse aux mains", prétexte à une promenade dans des ruelles encore inexplorées ...  A suivre !

 

heurtoir 1 carca

 heurtoir 2 carca

 

heurtoir 6 carca

 

heurtoir 4 carca

 heurtoir 3 carca

 

heurtoir 7 carca

  heurtoir 8 carca

 

heurtoir 5 carca

 

Repost 0
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 17:00

Pour les amoureux, se tenir par la main est un geste courant, voire même nécessaire. Un besoin de toucher l'autre, de ressentir de manière physique l'attachement qui les lie. Le courant passe sans parole, sans même un regard, et s'attarde là, au creux de la paume, au bout des doigts, qui d'une infime pression, font passer bien des messages ... Pour le philosophe, psychopédagogue, écrivain et journaliste Piero Balestro, rester main dans la main exprime la permanence de son sentiment et affirme le contentement profond et durable d'être ensemble. Les mains entrelacées disent la continuité, l'interpénétration indiscutée, l'appartenance, la protection et la disponibilité réciproques. Alors pour illustrer ces propos, je vous laisse contempler les amoureux des belles toiles ci-dessous, et vibrer aux sentiments exprimés par Charles Trenet, Louis Aragon, et Emile Verhaeren.

 

http://images.fineartamerica.com/images-medium-large/the-lovers-pal-szinyei-merse.jpg

 

http://www.bonzasheila.com/art/archives/nov09/images/12.%20Preece,%20Glen%20-%20Lovers%20In%20A%20Landscape,%202007.jpg

 

  J'ai ta main

 Nous sommes allongés
 Sur l'herbe de l'été.
 Il est tard.
 On entend chanter
 Des amoureux et des oiseaux.

 On entend chuchoter
 Le vent dans la campagne.
 On entend chanter la montagne.

 J'ai ta main dans ma main.
 Je joue avec tes doigts.
 J'ai mes yeux dans tes yeux
 Et partout, l'on ne voit

 Que la nuit, belle nuit, que le ciel merveilleux,
 Tout fleuri, palpitant, tendre et mystérieux.

 Viens plus près, mon amour,
 Ton coeur contre mon coeur
 Et dis-moi qu'il n'est pas de plus charmant bonheur
 Que ces yeux dans le ciel, que ce ciel dans tes yeux,
 Que ta main qui joue avec ma main.

  Charles Trenet (Extrait de "J'ai ta main") 

    http://www.bonzasheila.com/art/archives/mar07/images/11.%20Kirk,%20M.L.%20-%20Hiawatha%20With%20His%20Bride%20Minnehaha%20Walking%20Hand%20In%20Hand.jpg

 

http://www.oceansbridge.com/paintings/artists/new/henri-martin/Henri-Martin-xx-The-Lovers-1.jpg

 

    Les mains d'Elsa

 Donne-moi tes mains pour l'inquiétude
 Donne-moi tes mains dont j'ai tant rêvé
 Dont j'ai tant rêvé dans ma solitude
 Donne-moi tes mains que je sois sauvé

 Lorsque je les prends à mon pauvre piège
 De paume et de peur de hâte et d'émoi
 Lorsque je les prends comme une eau de neige
 Qui fond de partout dans mes mains à moi

 Sauras-tu jamais ce qui me traverse
 Ce qui me bouleverse et qui m'envahit
 Sauras-tu jamais ce qui me transperce
 Ce que j'ai trahi quand j'ai tressailli

 Ce que dit ainsi le profond langage
 Ce parler muet de sens animaux
 Sans bouche et sans yeux miroir sans image
 Ce frémir d'aimer qui n'a pas de mots

 Sauras-tu jamais ce que les doigts pensent
 D'une proie entre eux un instant tenue
 Sauras-tu jamais ce que leur silence
 Un éclair aura connu d'inconnu

 Donne-moi tes mains que mon coeur s'y forme
 S'y taise le monde au moins un moment
 Donne-moi tes mains que mon âme y dorme
 Que mon âme y dorme éternellement.

  Louis Aragon  ("Le fou d'Elsa" Extrait)

 

http://www.dallasartsrevue.com/members/R/LRush/Lynn-Rushton-Trust-Lovers-Series.jpg

 

http://www.oceansbridge.com/paintings/artists/new/henri-martin/Henri-Martin-xx-The-Lovers.jpg

 

    ... et la main dans la main
        Ils s'en vont, amoureux
        sans peur du lendemain ...

    Françoise Hardy ("Tous les garçons et les filles", extrait)

 

3634705947_fb6d40f290_o-1-.jpg

        http://onokart.files.wordpress.com/2010/10/james-hayllar-1829-1920-all-the-world-over1.jpg

 

Asseyons-nous tous deux près du chemin

Asseyons-nous tous deux près du chemin,
Sur le vieux banc rongé de moisissures,
Et que je laisse, entre tes deux mains sûres,
Longtemps s'abandonner ma main.

Avec ma main qui longtemps s'abandonne
A la douceur de se sentir sur tes genoux,
Mon coeur aussi, mon coeur fervent et doux
Semble se reposer, entre tes deux mains bonnes.

Et c'est la joie intense et c'est l'amour profond
Que nous goûtons à nous sentir si bien ensemble,
Sans qu'un seul mot trop fort sur nos lèvres ne tremble,
Ni même qu'un baiser n'aille brûler ton front.

Et nous prolongerions l'ardeur de ce silence
Et l'immobilité de nos muets désirs,
N'était que tout à coup à les sentir frémir
Je n'étreigne, sans le vouloir, tes mains qui pensent ;

Tes mains, où mon bonheur entier reste celé
Et qui jamais, pour rien au monde,
N'attenteraient à ces choses profondes
Dont nous vivons, sans en devoir parler.

Émile VERHAEREN

    http://www.topofart.com/images/artists/Sir_Joseph_Noel_Paton/paintings/paton001.jpg

 

http://www.topofart.com/images/artists/Lord_Frederick_Leighton/paintings/leighton012.jpg

 

La Poignée de main rêveuse

C'est celle des amoureux, au sens le plus général du terme, quand l'autre devient essence vitale, raison de vivre, joie de l'existence, plénitude, en un mot, "tout". Se tenir par la main a une signification unique et prégnante ; c'est la célébration du "nous" : "nous sommes". Le serrement des mains tient le même langage que la conscience amoureuse contemplante : selon ce qui se réalise d'une fois à l'autre du "nous", il se fait intense, langoureux, caressant, séduisant. Il possède une valence communicative positive ; c'est clairement une tendresse. Mais il est aussi source de jouissance : on jouit de l'autre, du fait qu'il est là en chair et en os, on savoure le miracle qui continue. On serre peut-être alors la main de nouveau : la tendresse se renouvelle, recommence comme la première fois.

Piero Balestro (extrait de "Parler l'amour : la thérapie des tendresses")

 

http://onokart.files.wordpress.com/2010/10/lord-frederick-leighton-the-painters-honeymoon.jpg?w=874&h=1000

 

Repost 0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 20:00

Geste de courtoisie, de politesse, de respect, d'admiration ou encore de dévouement d'un homme envers une dame, d'un vassal envers son suzerain ou d'un enfant envers son parent, le baisemain est aujourd'hui considéré comme "vieille France" et très peu employé par la génération actuelle. Cependant au début du 20ème siècle, son utilisation semblait relativement courante mais règlementée, comme nous le détaille l'écrivain Paul Reboux dans l'extrait de son ouvrage "Le nouveau savoir-vivre" (1930) que vous trouverez ci-dessous. Et si, dans les relations protocolaires des "grands" de ce monde, nous avons l'occasion de voir encore cette gestuelle, nous lui préfèrerons sans aucun doute ces élans spontanés qui viennent du coeur et qui s'expriment de façon plus directe et chaleureuse ... du moins pour ceux qui nous sont chers. Pour les autres, en ce qui me concerne, j'aurais tendance à garder distance et réserve et à ne pas abandonner ma main si facilement, même pour quelques poignées ... Mais que de charme dans ces images !

 

http://www.myartprints.com/kunst/sir_lawrence_alma_tadema/ask_me_no_more.jpg

 

http://www.askart.com/AskART/photos/BAS20110128_66847/21.jpg

 

Ce geste de politesse a subi des phases alternées de vogue et de désuétude. A vrai dire, il apparaît comme un témoignage de courtoisie traditionnelle. Il ne sied que dans les milieux où la courtoisie est de mise. Dans une réunion nombreuse, dans une rue, dans la bousculade d’une réception où les assistants sont en foule, le baisemain est déplacé. Il ne l’est pas moins dans un couloir de répétition générale. Mais dans une loge ou dans une baignoire, qui sont comme des sortes de petits salons, le baisemain est tolérable.

 

http://2.bp.blogspot.com/_LEhM9oCawpQ/SURBHPcfhuI/AAAAAAAACM0/CAwGIfmvh1s/s1600/le%2Bbaise-main.jpg

         peggy1.jpg

 

Comment baiser la main

Beaucoup d’hommes ne savent point baiser la main.
En ce cas, qu’ils ne se mêlent pas d’user d’une salu­tation réservée aux élégants de race.
Les uns posent un baiser-ventouse ; il faut se conten­ter d’un simple frôlement des lèvres.
Les autres haussent le bras des femmes pour l’attirer à leur hauteur ; or, un tel hommage ne doit pas être pratiqué comme s’il s’agissait de manœuvrer le levier d’une pompe.
Il est des gens dont le baiser mouille autant que celui d’une nourrice paysanne.
Il en est qui donnent sur la peau un petit coup sec comme s’ils picoraient du bec.
Il est à remarquer que jamais l’on ne doit baiser la main d’une jeune fille. En effet, le baisemain est un hommage un peu romanesque. Ce contact de peau comporte un rien de sensualité. Il est, à l’égard d’une jeune fille, presque indécent.
Les jeunes gens hardis affirment que cette règle leur donne le droit de baiser l’avant-bras des jeunes filles. C’est un acheminement périlleux.
On ignore souvent, aussi, qu’on n’a pas coutume de baiser une main gantée. D’autre part, gardez-vous, si la dame porte un gant court, de relever ce gant pour chercher l’épiderme en disant, d’un air enjoué : « Permettez que je trouve un peu de peau. » J’ai entendu quelqu’un, qui se croyait galant, s’exprimer en ces termes. Ah ! le pauvre homme…
Il est des gens, enfin, qui croient bon de baiser les mains, toutes les mains, sans discernement, et qui, dans une réunion, passent leur temps à se plier comme s’ils pratiquaient un exercice suédois.

 

http://img15.nnm.ru/0/c/f/4/c/d7961ad8e970f47ee4dbb5a1527.jpg

 im2256-1-.jpg

 

Quelles mains baiser

Choisissez avec discernement.
En ne baisant que la main des femmes les plus consi­dérables pour leur rang, vous avez chance de ne pas trop faire de jalouses. Mais si c’est un hommage que vous voulez rendre ainsi aux femmes les plus belles et les plus admirées, vous risquez de leur susciter bien des ennemies.
Croyez-vous que cet hommage soit précieux au point de pouvoir, lui seul, compenser toutes ces hostilités?
La dame élue ne doit pas prendre un air gauche et emprunté. Quand on se prépare à vous baiser la main, Madame, levez-la doucement vers celui qui la sollicite, afin qu’il lui suffise d’une légère inclination pour mar­quer son respect. Ne l’obligez pas à se courber en angle droit.

 

Le baise-main au cinéma : Mary Brian & Charles Buddy Rogers (Photo Agency)

 

http://img11.nnm.ru/f/8/7/0/1/472ed37b597b61e034767729b8b.jpg

 

Le meilleur parti

S’il fallait donner une règle concernant le baisemain, le meilleur précepte qu’on pourrait formuler serait ce­lui-ci : ne baisez jamais la main d’une femme. En formant ce ferme propos, vous serez assuré d’agir avec correction et de ne jamais vous exposer à un ridicule. Contentez-vous de serrer avec douceur, sans autre geste et en vous inclinant un peu, la main qu’on vous tend. C’est la meilleure façon d’être correct en toutes circonstances.

 

http://www.gala.fr/var/gal/storage/images/media/images/actu/photos_on_ne_parle_que_de_ca/carla_et_nicolas_en_espagne/baise-main/1142359-1-fre-FR/baise-main_reference.jpg

 

herve-jules-rene-1887-1981-fra-le-baise-main-1850425-1-.jpg

 

Le nouveau savoir-vivre 1930 (extrait) de Paul Reboux

 

Repost 0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 19:00

"Voici ma main", c'est une comptine qu'on raconte aux tout petits enfants pour les familiariser avec leurs mains et leur apprendre à distinguer chacun des doigts, ainsi que leur utilité. C'est aussi pour moi un souvenir d'enfance très précis où je revois ma mère prenant ma main et dépliant un à un mes doigts tout en récitant ce poème. Car c'est surtout le jeu de doigts accompagnant la comptine qui permet de retenir en s'amusant lequel est le pouce, l'index, le majeur, l'annulaire et l'auriculaire ... La preuve : je m'en souviens encore !

 

empreintes-maincoul-2-.jpg

 

http://www.hamsi.be/sitemainespoir/artist_fichiers/image007.jpg

 

          Voici ma main

Voici ma main : elle a cinq doigts.
En voici deux, en voici trois.
Le premier, ce gros bonhomme,
C’est le pouce qu’il se nomme.
L’index qui montre le chemin,
Est le second doigt de la main.
Entre l’index et l’annulaire,
Le majeur paraît un grand frère.
L’annulaire porte l’anneau,
Avec sa bague, il fait le beau.
Le tout petit auriculaire
Marche à côté de l’annulaire.
Regardez mes doigts travailler.
Chacun fait son petit métier.

 

http://storage.canalblog.com/13/58/290005/27065444.jpg

 

Allez, quoi, vous mourrez d'envie d'essayer non ? alors lancez-vous !

 

Voici ma main,
    (présenter la main doigts serrés)
 elle a cinq doigts,
    (écarter les doigts)
 en voici deux, en voici trois.
    (de l'autre main saisir ensemble le pouce et l'index,
      puis le majeur avec l'annulaire et l'auriculaire)
 Mon premier le petit bonhomme,
     (de l'autre main tenir le pouce)
 c'est mon gros pouce que je nomme.
 L'index qui montre le chemin
     (de l'autre main tenir l'index)
 est le deuxième doigt de ma main.
 Entre l'index et l'annulaire
    (de l'autre main tenir le majeur)
 le majeur paraît un grand frère.
 L'annulaire porte un anneau,
     (de l'autre main tenir l'annulaire)
 avec sa bague il fait le beau.
 Le minuscule auriculaire
 marche à côté de l'annulaire.
 Regardez les cinq doigts travailler,
    (remuer les cinq doigts)
 Chacun fait son petit métier.

 

http://1.bp.blogspot.com/_8rf729IEXtI/SXHFKJzZipI/AAAAAAAAA8g/MlXNZcBn2tk/s400/blue+hand.JPG

 

Repost 0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 18:00

Les mains des femmes ... Nul doute que cette évocation fasse naître en chacun de nous des images et des souvenirs proches ou plus anciens, mais précieusement gardés. Douceur infinie, réconfort, soins et tendresse, voilà ce que les mains des femmes, belles et fines, ont prodigué de tout temps : ce sont celles des mères, des grand-mères, des soeurs, des épouses, des compagnes, des amantes, des nourrices, des infirmières. Une caresse, une pression, un simple geste qui peut marquer à jamais ....  Et c'est  à  Yves Jamait que je laisse le soin de leur apporter son hommage, par la chanson ci-dessous qu'il leur dédie : Des mains des femmes.

 

http://www.oceansbridge.com/paintings/styles/renaissance/big/Mona-Lisa-detail-of-her-hands-1503-06-xx-Leonardo-da-Vinci.JPG

 

Des mains de femme dans ma mémoire
Traces de souvenirs fragiles
Viennent caresser d'illusoires
Moments de bonheur tactile

 

http://www.repro-tableaux.com/kunst/mary_cassatt/mother_left_hand_holding_sara_hi.jpg

 

Des mains de femme dans mon enfance
Qui me consolent et qui me guident
Et comblent de mon existence
Le vide

 http://i.telegraph.co.uk/multimedia/archive/01170/arts-graphics-2006_1170282a.jpg


Des mains qui touchent à l'essentiel
Des mains qui parlent en silence
Et qui par les mots qu'elles épellent
Effleurent la magnificence
Des mains de femme

 

http://cdn.timeoutnewyork.com/sites/timeoutnewyork.com/files/imagecache/timeout_492x330/images/articles/664/664.x600.art.brown.rev.jpg

 
  Refrain :
 J'ai tant aimé les mains des femmes
 Sur mes maux s'est posé le baume
 D'une empreinte ou d'un jeu de paume
 De mains de femme
 De mains de femme

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4a/William-Adolphe_Bouguereau_(1825-1905)_-_Young_Worker_(1869).jpg

  
Des mains qui travaillent le jour
Des mains qui caressent la nuit
Des mains usées dont les doigts gourds
N'auront jamais été vernis

 

    http://27.media.tumblr.com/tumblr_lr3pe5pEIz1qioncho1_500.jpg


Des mains qui s'insinuent, galantes
Et déboutonnent la pudeur
Et d'autres qui, chastes, se gantent
De la plus douce des candeurs

 

http://2.bp.blogspot.com/-wT7NdX6E1PE/TeELw0cAUoI/AAAAAAAAAjk/_XvIqYYtRKM/s1600/Main+de+vieille+femme.jpg

 

Comme des ceps des mains noueuses
Par trop d'automnes fatiguées
Des mains tremblantes et veineuses
Que les saisons ont inspiré
Des mains de femme

 

http://americangallery.files.wordpress.com/2011/02/autumn-song.jpg

 

    Refrain :
J'ai tant aimé les mains des femmes
Sur mes maux s'est posé le baume
D'une empreinte ou d'un jeu de paume
De mains de femme
De mains de femme

 

http://quisommesnous.files.wordpress.com/2011/06/screen-capture.png?w=263&h=187


Je garderai en sentinelle
Dans ma mémoire dévoyée
Ces mains ouvertes comme les ailes
Qu'elles m'ont aidé à déployer

 


Je ne sais plus le goût des bouches
Où mes lèvres se sont posées
Et les coeurs gravés sur les souches
Et leurs serments d'éternité

 

http://farm6.static.flickr.com/5074/5903556111_1f7cbce31a.jpg


Et les mots gourmands d'une dame
Délicieusement susurrés
Mais je sais que les mains des femmes
Jamais je ne les oublierai
Mais je sais que les mains des femmes
Jamais je ne les oublierai

 

 http://blog.madame.lefigaro.fr/stehli/7-%20femmes%20japonaises%20mains-thumb-600x397.jpg

 

 

Repost 0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 09:00
Aristote affirme : « Ce n'est pas parce qu'il a des mains que l'Homme est le plus intelligent des êtres, mais parce qu'il est le plus intelligent des êtres qu'il a des mains. » Il est certain que la main est intimement liée à l'esprit de l'homme ; avant de chercher à connaître la main, il est intéressant de la regarder. Elles sont toutes différentes, mains d'enfants, d'hommes, de femmes, de vieillards. Elles sont grandes, courtes, larges, belles, parfois déformées par la maladie ou transformées par un travail manuel ; chacune porte une identité et est unique, pareille à l'être humain qui la fait vivre. Oui, les mains parlent. Certes pas de la même façon que la bouche, mais peut-être de manière encore plus expressive. Vous trouverez ci-dessous quelques figures du langage des mains : langage des signes, manifestations de nos émotions ou expressions sociales et artistiques, la main parle et fait parler d'elle ! 
 null
 
La langue des signes française (LSF) est une langue visuelle qui est la langue des signes utilisée par les sourds français  et certains malentendants pour traduire leur pensée. La LSF est une langue à part entière et un des piliers de l’identité de la culture sourde. Comme le français, l'anglais ou encore le chinois, la langue des signes française s'apprend. Les signes de la LSF comportent cinq constituants de base appelés paramètres : Ces paramètres sont spatiaux et possèdent une valeur sémantique et une fonction syntaxique autonomes. Ainsi, des phrases entières du français peuvent être traduites en un seul signe. Les personnes parlant par signe apprennent donc à maîtriser ces nuances et à s'exprimer par le corps. Forme de la main, emplacement (sur le corps ou dans l'espace), orientation de la main, mouvement, expression du visage ... sont autant de techniques pour communiquer.
 
   
http://www.littletonnhhospital.org/images/baby_hand.jpg
 
Beau langage de ces mains, celles d'un bébé et de sa maman, qui
 nous parlent de dépendance, de confiance et surtout, d'amour !
 
 
null
 
Faire des gestes en parlant permet d'être compris plus vite. Lors d'une conversation ou d'une prise de parole en public, il est évident que la gestuelle donne du charisme.  Lorsque nous parlons ou entendons parler, les zones du cerveau commandant les mouvements de la main et celles de la perception du langage se mettent en phase.  Comparables à l'action d'un métronome, nos mains en mouvement donnent un rythme à nos paroles qui facilite la compréhension de nos propos. Ajouté au fait qu’elles préparent ce que nous dirons quelques instants plus tard, ce qui est parfois pris pour des singeries par certains est donc loin d’être... bête.
 
 
 
On a besoin de ses mains pour dire les choses que la parole ne traduit pas.
Anne Hébert
   
http://www.photographsbyshirley.co.uk/imgs/gallery/9738/9738_18181474114ac7395d97b54.jpg
 
Rugueuse, abimée, marquée, salie, cette main de travailleur nous parle
de son propriétaire, et révèle sa catégorie socio-professionnelle.
 
   
Expression très ancienne des mains, La Cueva de las Manos ou Grotte des mains en français est un site archéologique riche en peintures rupestres qui se trouve en Argentine, en Patagonie, province de Santa Cruz, à proximité du Río Pinturas. Son intérêt est lié à la beauté, l'ancienneté et l'excellent état de conservation de ses peintures rupestres, notamment un grand nombre de mains négatives (comme au pochoir). Il s’agit peut-être d’un lieu d’initiation où les novices laissaient une image négative de leurs mains, comme un acte de soumission aux règles sociales qu’ils acceptaient lors de cette cérémonie. Ce site a été inscrit en 1999 au patrimoine mondial de l'UNESCO.
 
   
null
    http://www.happyhealthylonglife.com/.a/6a00e54fc8012e883301310f33dfba970c-350wi
   
Les gestes que nous pouvons faire avec nos mains sont parfois aussi parlants que des mots : gestes de réconfort, d'impatience, de perplexité, d'inquiétude, de colère ou d'amour, ils révèlent beaucoup de choses et expriment les sentiments et les émotions qui nous animent.
 
   
http://4.bp.blogspot.com/_LxB5bkk8QeU/TScquxY_b_I/AAAAAAAAJEA/R1Ip6aT_3EY/s320/handcarde.jpg
 
 
Enfin, les mains peuvent devenir, en ombres chinoises, des animaux, des hommes, des décors par le biais d'artistes qui créent ainsi de petites merveilles pour l'amusement des enfants comme des grands, mais aussi pour la publicité comme le montre la vidéo ci-dessus. C'est un art à la portée de n'importe qui, il suffit juste d'un peu d'entraînement. Et si on essayait ce soir, pour voir ?
 
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Clairedelune
  • Le blog de Clairedelune
  • : Plaisir de partager des poésies illustrées de peintures ou de photos, les randonnées et sites autour de Carcassonne, mes découvertes de champignons, de fleurs, de vaches, de portes, les créations en bois de mon père, les gîtes et hôtels chouettes testés ...
  • Contact

Traduction

Rechercher

Peintures du blog

Vous pouvez retrouver la référence de chaque oeuvre, nom de l'artiste et titre de la toile ou de l'illustration, en pointant la souris sur la peinture ou l'image. Si vous en êtes propriétaire et ne souhaitez pas qu'elle figure dans ce blog, vous pouvez me le signaler par message sur contact (dans la rubrique présentation juste ci-dessus). Elle sera aussitôt enlevée. Les photos sans référence sont prises par Clairedelune, ou plus rarement, leurs auteurs n'ont pas été trouvés.

Archives

 

 

 

autour de la cité carca

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

65654943[1]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    http://3.bp.blogspot.com/-2qIkn-24z7U/TecWjhxbgPI/AAAAAAAAG3U/UDISHaoSzkM/s1600/normal_Lowell-Herrero-Autumn-Cows%252C-De.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

null