Histoires de Renards

Samedi 17 novembre 2012 6 17 /11 /Nov /2012 12:00

Jusqu'où peut-on aller par amour du fromage ? Maître Renard, dans une conférence étoffée de nombreuses illustrations, nous éclairera ici sur l'origine de cette convoitise, sur les moyens mis en oeuvre pour l'assouvir ainsi que sur les conséquences comportementales et sociales qu'elle génère. Fort d'une expérience ancestrale et fournie, l'orateur analyse avec éloquence et passion la complexité des appétits, des caractères et des pratiques individuelles. Venez nombreux pour assister à ce discours qui, j'en suis sûre, ne vous laissera pas indifférents (y compris ceux qui n'aiment pas le fromage) : l'entrée est libre et gratuite !

   Renard et corbeau

   http://fc05.deviantart.net/fs70/i/2010/056/5/9/The_Fox_and_the_Crow_by_camartin.jpg

 

http://th08.deviantart.net/fs71/PRE/i/2012/272/f/a/le_corbeau_et_le_renard_by_chillyfranco-d5gapv8.png

 

LE CORBAC ET LE ROCNEAU

Un pignouf de corbac, sur un touffu, paumé,
S’envoyait par la tronche, un coulant barraqué.
Un goupillé d’rocneau qui n’avait pas clappé,
Se radina lousdé pour le baratiner :
" Hé ! Mon pote le corbac,
Je n’avais pas gaffé que t’étais si chouette
Et si bien baraqué.
Si tu pousses ta gueulante aussi bien que t’es fringué,
T’es l’caïd des mecs de ce bled ! «
Le corbac, pas mariole,
Lui lâcha le coulant sur la fiole.
Moralité :
Chacun, dans son louinqué,
S’il veut rester peinard,
Doit fermer son clapet
Devant les combinards.

Jean de la Pisseuse

 

http://www.mescaillouxblancs.com/wp-content/uploads/2011/08/Le-renard-et-le-corbeau.png http://farm4.static.flickr.com/3477/3287935233_8602d588e1.jpg

 

http://farm6.static.flickr.com/5225/5638432518_6f2a2f1b17.jpg

 

Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l'odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
"Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois. "
A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s'en saisit, et dit : "Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. "
Le Corbeau, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus. 

Jean de La Fontaine  (Livre 1 Fable 2)

 

http://3.bp.blogspot.com/-Rmwx4J1JNyE/UH7b4h_pc6I/AAAAAAAAAJU/JNZjsznYr2c/s1600/Le+corbeau+et+le+Renard.JPG

 

http://www.steinerbooks.org/excerpts/fontaine_crow_fox_spread.jpg

 

Du Renard et du Corbeau

Sire Tiercelin, le corbeau
Qui croit être agréable et beau,
Tenait en son bec un fromage.
Renard, qui fit bien des dommages,
Parmi le bois chassait, courant
Comme quelqu’un de faim mourant.
Ce fromage, qu’il pouvait voir,
Il sait qu’il ne pourra l’avoir
Que par sa ruse et par son art.
« Ah ! beau Tiercelin, dit Renard,
D’une si belle parenté,
Dommage que vous ne chantiez
Aussi bien que fit votre père.
Car si vous chantiez, par saint Pierre,
Je crois qu’en ce bois n’y aurait
Oiseau qui tant à tous plairait. »
Le corbeau ne voit pas la ruse
Par laquelle Renard l’abuse.
Il croit plaire à tous par son chant.
À chanter il s’applique tant
Que le fromage vient tomber.
Renard n’en est pas étonné.
Il n’avait pas goûté le chant ;
Mais quant au fromage, il le prend :
Le mangea tout entier, Renard.
Tiercelin n’en eut jamais part.
Le corbeau en fut malheureux,
Il enfle son dos, tout honteux…

Walter l’Anglais (XIIeme siècle)

 

http://oceanelle.files.wordpress.com/2011/01/corbeau_et_renard.jpg?w=535

 

http://www.3dvf.com/forum/mesimages/33626/La-Fontaine5-bis.jpg

 

http://www.3dvf.com/forum/images/vignette/1/144/226.jpg

 

Source : autres versions de la fable trouvées sur le site de Anne Marie France Sculfort

 

Par Clairedelune - Publié dans : Histoires de Renards
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 8 mai 2012 2 08 /05 /Mai /2012 10:00

Il était une fois une petite fille qui habitait non loin d'une immense forêt, près de la montagne. Souvent livrée à elle-même, la fillette aimait flâner dans la forêt à pied ou à bicyclette et elle s'émerveillait des couleurs magnifiques que prenaient les arbres à l'automne. Un jour qu'elle traversait une clairière, elle vit un éclair roux qui filait devant elle, sans la voir ... C'était un renard. Intriguée, charmée, l'enfant décida de le suivre, et comme le renard ne s'était pas rendu compte de sa présence, elle put l'approcher de très près, avant qu'll ne prenne la fuite. Dès lors, la petite fille, fascinée par l'animal, résolut de l'apprivoiser et passa tous ses moments de liberté, à le chercher dans la forêt, faisant parfois de surprenantes et dangereuses rencontres : cerf, ours, loups, lynx ..."Le renard et l'enfant" raconte cette approche singulière. Mais une histoire d'amitié entre une fillette et un renard est-elle possible ? Vous le saurez en visionnant ce film tout public de Luc Jacquet aux images magnifiques.

  http://www.images-chapitre.com/ima2/original/715/662715_2830544.jpg

 

http://perdearkasi.org/wp-content/uploads/2013/09/arkada%C5%9F%C4%B1m-tilki-600x400.jpg

 

http://storage.canalblog.com/32/96/372470/23124974.jpg

 

Quand les films inspirent les artistes ...

 

http://image.toutlecine.com/photos/l/e/0/le-renard-et-l-enfant-le-renard-et-l-enfant-the-fox-and-the-child-12-12-2-8-g.jpg

  null

 

Découvrez ci-dessous un aperçu de ce beau film dont l'histoire, certes peu vraisemblable, doit être considérée comme une fable, et qui nous immerge dans une nature préservée et spendide où l'on croise les animaux sauvages au coeur même de leur vie : un régal pour ceux, petits et grands, qui  apprécient la beauté des grands espaces et des animaux !

 


 

    Film sorti en DVD depuis juin 2009


Par Clairedelune - Publié dans : Histoires de Renards
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 4 février 2012 6 04 /02 /Fév /2012 18:00

Que devient le renard en hiver, dans le froid des paysages enneigés ? Ne vous inquiétez pas trop car il a l'habitude de dormir dehors et choisit parfois délibérément de le faire, surtout dans la journée où il passe le plus clair de son temps couché en boule dans un fossé, sous des racines ou des ronces, dans les pépinières denses, les éboulis ou sur les murs couverts de lierre. Il ne craint ni la pluie ni la neige car sa fourrure très épaisse le protège ; parfois même dans les pays nordiques, la pilosité qui entoure ses pelotes plantaires peut être si dense et si longue qu’elle les recouvre. Ce n'est que lorsqu'il est poursuivi par les chiens qu'il va se réfugier dans son terrier très ramifié qui possède plusieurs entrées. En hiver, son activité est nocture à 71 % principalement matinale et crépusculaire, centrée sur la chasse et la recherche de nourriture : les campagnols représentent environ la moitié de son régime alimentaire mais à cette saison où il ne peut trouver beaucoup de gibier ou de fruits et d'insectes, il peut devenir charognard ou puiser dans les provisions amassées en prévision de cette période, dissimulées sous des mottes de terre. Enfin entre mi-janvier et mi-février, a lieu la période de rut : les mâles effectuent alors de grands déplacements, parfois plus de 6 kms, pour découvrir des femelles grâce à leurs cris et aux marques olfactives laisssées sur le sol. Commenceront alors les affrontements entre mâles polygames et l'accouplement, qui permettra la naissance, après 51 à 53 jours de gestation, de 3 à 7 petits, dans le terrier investi à cette occasion.

 

http://www.andrebuzin.be/images/renard.jpg

 

Renard1-copie-1.jpg

 

Le renard, en hiver,
Erre dans les bois déserts ...
Et comme un manteau blanc couvre la terre
Le renard, affamé, désespère :
Le gibier reste dans sa tanière.
Au milieu des troncs clairs,
Sa robe rousse comme un éclair
Zigzague, file, saute et flaire,
Laissant dans la neige la trace, légère,
De son ballet éphémère.

  Renard2 

http://WahooArt.com/A55A04/w.nsf/OPRA/BRUE-8BX2K3/$File/WINSLOW-HOMER-FOX-HUNT.JPG 

Mes sources :
http://www.carnivores-rapaces.org/ (le renard roux)
http://www.chambon.ac-versailles.fr/science/faune/zool/mammif/renard.htm
http://www.taxiclic.com/questions/comment_les_renards_passent-ils_l-hiver-3911.html

 

Par Clairedelune - Publié dans : Histoires de Renards
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 20 décembre 2011 2 20 /12 /Déc /2011 19:00

Vous connaissez probablement tous des bribes de la vie de Samson, peut-être à cause de ses cheveux longs et de sa force herculéenne ou par sa liaison fatale avec Dalila, à moins que ce ne soit par sa mort retentissante et tragique. Mais cet épisode de renards par lesquels Samson assouvit une vengeance toute personnelle est beaucoup moins connu.

L'histoire de Samson se trouve dans la bible, plus précisément dans le livre des Juges de l'Ancien Testament (ch 13 à 16). Elle retrace une partie de la vie du peuple d'Israël qui souffrait depuis 40 ans de cruels ennemis, les Philistins. L'ange de Dieu apparut à un couple d'Hébreux qui désirait depuis longtemps avoir un enfant : "vous allez avoir un fils qui remportera une grande victoire sur les Philistins", leur dit l'ange. "Mais vous devez faire attention à ne jamais lui couper les cheveux, car il sera consacré à Dieu du début à la fin de sa vie". Samson était donc destiné à devenir juge, terme qui désigne des hommes dont l'autorité vient de Dieu et s'étend à un domaine bien plus large que le domaine juridique : ils étaient chargés soit de gouverner le peuple, soit de délivrer une ou plusieurs tribus en difficulté.

L'enfant fut donc appelé Samson ; il devint grand et fort. Un jour, il vit une belle femme parmi les femmes des Philistins et tomba amoureux d'elle. Lorsqu'il annonça à ses parents qu'il voulait l'épouser, ceux-ci furent désolés qu'il ait choisi une femme parmi leurs ennemis et non chez les Hébreux. Cependant le voyant déterminé, ils ne se mirent pas en travers de ses projets. Un jour qu'il se rendait à travers vignes chez la jeune fille, Samson fut attaqué par un jeune lion, et le tua facilement, le déchirant avec ses mains nues : sa force était colossale et lui venait de Dieu.

 

http://lebrecht.mediastorehouse.com/image/samson_killing_a_young_lion_bible_old_testament_1264823.jpg

   http://blogs.getty.edu/iris/files/2010/06/samson_lion.jpg

 

Pour célébrer son mariage, il invita trente Philistins amis de sa femme à un banquet qui dura 7 jours, selon la coutume du pays. Le 1er jour, il proposa une énigme à ses invités, en pariant avec eux 30 chemises et 30 habits de rechange. Au 3ème jour, personne n'ayant put deviner la réponse, les Philistins craignant d'être dépouillés, menacèrent la femme de Samson de la brûler, elle, sa maison et toute sa famille, si elle ne leur communiquait pas la solution. Très effrayée, elle alla trouver son mari en pleurant : "Comment peux-tu dire que tu m'aimes si tu ne m'expliques pas l'énigme" ? Mais Samson n'avait donné la réponse à personne, pas même à ses parents et ne voulut pas la lui donner.

 

80491-1-.jpg

 

 Alors elle pleura auprès de lui et le tourmenta jusqu'au 7ème jour, où, de guerre lasse, il lui donna la solution. La femme courut donner l'explication aux invités, qui donnèrent la bonne réponse à Samson. Celui-ci comprit qu'on s'était joué de lui et fut très en colère : dans sa rage, il tua 30 hommes Philistins pour prendre leurs vêtements et ainsi honorer sa promesse, puis il retourna dans la maison de son père. Sa femme fut donnée à l'un de ses compagnons, avec lequel il était lié. Ce petit résumé permet de situer l'épisode des renards qui commence à la suite de cette mésaventure.

 

http://wwwdelivery.superstock.com/WI/223/999/PreviewComp/SuperStock_999-183.jpg

        http://raebear.net/bibleart/albums/illuminated-bibles/maciejowski-bible/sm_samson-foxes.jpg

 

Quelque temps après, à l'époque de la moisson des blés, Samson alla rendre visite à sa femme ; il lui apportait un chevreau. Il demanda à entrer dans la chambre de sa femme, mais son beau-père lui en refusa l'accès. "J'ai pensé, dit-il, que tu avais pour elle de la haine, et je l'ai donnée à ton compagnon. Mais est-ce que sa jeune soeur n'est pas plus belle qu'elle ? Prends-là donc à sa place". Samson déclara : "cette fois personne ne pourra me reprocher le mal que je vais faire aux Philistins".

 

http://i61.servimg.com/u/f61/15/51/54/21/f_1410.jpg

 

Samson partit et captura 300 renards. Il se procura des torches, il attacha les renards deux à deux par la queue et fixa une torche à chaque paire de queues. Puis il alluma les torches, lâcha les renards dans les champs de blé des Philistins, et mis ainsi le feu aux gerbes de blé, aux épis encore sur pied, et même aux plantations de vignes et d'oliviers.

Les Philistins demandèrent qui avait fait cela et on leur répondit : "C'est Samson ! Il a agi ainsi parce que son beau-père, un habitant de Timna, a repris sa femme et l'a donné à son garçon d'honneur". Alors, les Philistins allèrent brûler vifs la femme et son père. Samson leur dit : "Puisque vous vous conduisez de la sorte, je ne me tiendrai pas tranquille tant que je ne me serai pas vengé de vous." Il les attaqua et leur infligea une défaite complète.

    http://www.examiner.com/images/blog/wysiwyg/image/fox3.jpg

 

Pour ceux qui douteraient de la véracité de cette étrange histoire, voici un commentaire de la Bible très ancien (1er siècle) qui donne quelques éclaircissements susceptibles de dissiper les doutes :

On est étonné de voir ici trois cents renards rassemblés par Samson. Mais il faudrait être bien incrédule pour douter du fait. Il est certain que les renards étaient et sont encore très communs dans la Palestine, où l'on en trouve en très grand nombre jusque dans les haies et dans les ruines des bâtiments. L'Ecriture en parle sur ce pied-là. On trouve que divers lieux dans le Pays de Canaan y prenaient leur nom des renards qui y abondaient. Ajoutez que sous le nom de renards, on comprenait encore les Tboas, animal qui tient du renard et du loup et qui est si commun dans la Palestine surtout vers Césarée, qu'on en voit quelquefois des troupes de deux cents. Qu'y a-t-il de si incroyable à voir trois cents renards rassemblés par Samson, quand on a lu dans l'histoire romaine que Sylla produisit dans les spectacles qu'il donna au Peuple Romain, 100 lions, César 400, Pompée jusqu'à 600, dont 315 avec leurs crinières, Probus 1000 autruches, autant de sangliers, autant de daims, et une infinité d'autres animaux. Qu'on lise sur tout cela les vastes recueils de Bochart. Si l'historien sacré disait que Samson rassembla les 300 renards dans un jour, ou dans une nuit, on pourrait le récrier. Mais qui l'empêcha d'y mettre quelques semaines, d'y employer plusieurs mains, des pièges, des filets et toutes les ruses de la chasse ? Enfin, si l'on demande pourquoi il employa des renards plutôt que des chiens ou des chats au dessein qu'il se proposait, il est bien aisé de satisfaire ceux qui proposent la question. Car, outre que la longue queue des renards favorisait son dessein, que cet animal est fort vif, qu'il craint extrêmement le feu et que son instinct le porte à gagner la campagne et à se jeter dans les blés plutôt que des animaux domestiques, outre cela, dis-je, Samson faisait d'une pierre deux coups : il délivrait son pays des 300 animaux incommodes et nuisibles, et il les jetait dans le pays ennemi.    

 

http://imagecache6.allposters.com/LRG//14/1453/ENSR000Z.jpg

 

Samson prit des flambeaux de bois résineux, comme de l'olivier, du pin, du sapin, qui s'allument aisément, et qui s'éteignent difficilement même à la pluie ; il prit, dis-je, ces flambeaux, et ayant attaché deux renards ensemble par leur queue, au moyen d'une corde, il lia dans cette même corde un des flambeaux pour en faire l'usage qu'on va voir. Ayant allumé les flambeaux, Samson lâcha les renards, qui effrayés et sentant le feu, mais liés de façon qu'ils ne pouvaient ni gagner leur tanières ni courir trop vite et trop loin, se jetèrent naturellement dans les blés d'alentour, où ils crurent se cacher parce qu'ils étaient hauts et tout prêts à être moissonnés, comme il y en avait qui l'étaient déjà. Les renards furieux, après avoir allumé les blés sur pied, allèrent en fuyant porter l'incendie parmi les gerbes accumulées, et à force d'aller et de venir, ils mirent tout en flamme jusqu'aux vignes et aux oliviers dont les champs étaient entrecoupés, et que la violence du feu eut bientôt desséchés et consumés ... Quand les Philistins surent que Samson était l'auteur de l'incendie de leurs moissons, mais qu'il ne s'y était porté qu'en punition de l'injiure que son beau-père lui avait faite, leur rage se tourna contre ce dernier. Ils le brûlèrent lui et sa fille dans sa propre maison. C'était en quelque sorte leur infliger la peine du Talion. Il faut pourtant ajouter que, selon toutes les apparences, le supplice du feu était encore en usage chez les Philistins. On a vu que les 30 jeunes hommes qui avaient assisté aux noces de Samson désespérant de trouver le mot de l'énigme, avaient menacé de brûler la nouvelle mariée avec la maison de son père si elle ne les tirait pas de peine. Peut-être pourtant fut-ce par surprise que les Philistins exécutèrent leur vengance ; mais ce qu'il y a de certain, c'est que le malheur qui termina les jours du père et de la fille fut précisément le même, que la fille avait tâché de prévenir en trahissant son époux.

        Extrait du commentaire littéral composé de Notes choisies et tirées de divers Auteurs Anglais
La Sainte Bible ou le Vieux et le Nouveau Testament Tome 4 Première Partie (Chez Jean Swart en l'an 48 après JC)

      http://www.jmrw.com/Peintres/Moreau/images/08.jpg

 

En guise d'épilogue, on peut en quelques mot raconter comment Samson termina sa vie : toujours d'humeur guerrière et se jouant des philistins grâce à sa force extraordinaire, il resta longtemps invaincu, narguant ses ennemis et délivrant le peuple d'Israël de leur joug. Hélas, il avait aussi des points faibles, comme son penchant pour les femmes, philistines de surcroit. Et les Philistins surent utiliser la belle Dalila pour le séduire et lui soutirer par ruse le secret de sa force : ses longs cheveux, qui n'avaient jamais été coupés. Profitant de son sommeil pour les lui couper, sa maîtresse le livra, désormais sans force à ses ennemis qui le maîtrisèrent facilement. Ceux-ci lui crevèrent les yeux et le jetèrent en prison où il passa le restant de ses jours enchaîné à tourner la meule. Cependant ses cheveux repoussaient. Et un jour, les chefs Philistins, tous réunis dans le temple de leur dieu pour fêter leur victoire, firent venir Samson pour qu'il les divertisse et pour se moquer de lui. On le plaça entre les colonnes du temple. "Seigneur Dieu, rends-moi ma force encore une fois", implora-il en silence. Et prenant appui sur les deux piliers à sa droite et à sa gauche, Samson poussa de toutes ses forces et le temple s'effondra sur les chefs et sur tous les gens qui s'y trouvaient. Ainsi, en mourant, Samson remporta encore une victoire sur les Philistins. Il avait été à la tête du peuple d'Israël pendant 20 ans.

 

http://www0.artflakes.com/artwork/products/265909/poster/1724932dcd1dde11a748e846779cd62f.jpg?1301117037

 

Par Clairedelune - Publié dans : Histoires de Renards
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 19 novembre 2011 6 19 /11 /Nov /2011 14:00

J'ai toujours admiré les renards. Leur belle couleur rousse aux tons de l'automne, leur élégance et leur habileté. Leur silhouette fauve qui se détache à merveille sur le vert des prés ou au travers des bois. J'ai de plus, eu la chance d'en observer au cours de mes balades. C'est peut-être pour cela que j'ai voulu les inviter sur le territoire de Clairedelune. Et comme ils sont au coeur de nombreuses histoires, vous aurez le loisir de suivre leurs aventures qui commencent aujourd'hui avec une cigogne et où l'on s'aperçoit que le plus rusé n'est pas celui qu'on croit ...  

      http://fmillet-poun.monsite-orange.fr/fablesdelafontaine/image/Poun2008%20(2)001.jpg

       Ci-dessus : Le renard et la cigogne, oeuvre en papier froissé de Françoise Millet dite Poun

http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/images/rencig.jpg http://environnement.ecole.free.fr/images3/le%20renard%20et%20la%20cigogne.jpg

     
 Compère le renard se mit un jour en frais,
Et retint à dîner commère la cigogne.
Le régal fut petit et sans beaucoup d'apprêts :
          Le galand, pour toute besogne,
Avait un brouet clair ; il vivait chichement.
Ce brouet fut par lui servi sur une assiette :
La cigogne au long bec n'en put attraper miette,
Et le drôle eut lapé le tout en un moment.
     Pour se venger de cette tromperie,
A quelque temps de là, la cigogne le prie.
« Volontiers, lui dit-il ; car avec mes amis
          Je ne fais point cérémonie. »
     A l'heure dite, il courut au logis
          De la cigogne son hôtesse ;
          Loua très fort sa politesse ;
          Trouva le dîner cuit à point :
Bon appétit surtout ; renards n'en manquent point.
Il se réjouissait à l'odeur de la viande
Mise en menus morceaux, et qu'il croyait friande.
         On servit, pour l'embarrasser,
En un vase à long col et d'étroite embouchure.
Le bec de la cigogne y pouvait bien passer ;
Mais le museau du sire était d'autre mesure.
Il lui fallut à jeun retourner au logis,
Honteux comme un renard qu'une poule aurait pris,
     Serrant la queue, et portant bas l'oreille.

               Trompeurs, c'est pour vous que j'écris :
                        Attendez-vous à la pareille.

Jean de La Fontaine, Fable XVIII, Livre I.

 

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0479/m078402_0002767_p.jpg http://www.bauermeister.ch/wordpress/wp-content/uploads/2010/11//Vincent-de-Vos-2.jpg

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782244406534.jpg

 

 http://img1.etsystatic.com/il_fullxfull.148095817.jpg http://3.bp.blogspot.com/-WX5SMxCVu0Y/TfZTInIQ1YI/AAAAAAAAE_A/HuFyTQ5CFZ4/s400/10_06_09_5462bd9bf%255B1%255D.jpg

 

http://images.ya-too.com/art/fol/fol-exlfab3.jpg

 

Par Clairedelune - Publié dans : Histoires de Renards
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

  • : Le blog de Clairedelune
  • Le blog de Clairedelune
  • : Plaisir de partager des poésies illustrées de peintures ou de photos, les randonnées et sites autour de Carcassonne, mes découvertes de champignons, de fleurs, de vaches, de portes, les créations en bois de mon père, les gîtes et hôtels chouettes testés ...
  • Contact

Traduction

Rechercher

Partager

Syndication

  • Flux RSS des articles

Peintures du blog

Vous pouvez retrouver la référence de chaque oeuvre, nom de l'artiste et titre de la toile ou de l'illustration, en pointant la souris sur la peinture ou l'image. Si vous en êtes propriétaire et ne souhaitez pas qu'elle figure dans ce blog, vous pouvez me le signaler par message sur contact (dans la rubrique présentation juste ci-dessus). Elle sera aussitôt enlevée. Les photos sans référence sont prises par Clairedelune, ou plus rarement, leurs auteurs n'ont pas été trouvés.

Testé et Recommandé

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

 

 

 

autour de la cité carca

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

null 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

65654943[1]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    http://3.bp.blogspot.com/-2qIkn-24z7U/TecWjhxbgPI/AAAAAAAAG3U/UDISHaoSzkM/s1600/normal_Lowell-Herrero-Autumn-Cows%252C-De.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

null 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés