Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 15:00

Le marronnier, de son nom savant, Aesculus hippocastanum, est aussi appelé marronnier commun ou marronnier d'Inde ou marronnier blanc. Le mot "marron" signifierait caillou, celui-ci étant évoqué par le fruit lisse, rond, et dur de l'arbre, ainsi que sa couleur brune. Originaire de Grèce et d'Albanie, les premières graines du marronnier arrivèrent en France en 1576 et furent semées dans le jardin botanique de la faculté de médecine de Montpellier. Depuis, l'arbre s'est naturalisé dans toute l'Europe du Nord et l'Amérique du Nord. Il est devenu l'arbre d'ornement le plus planté dans les parcs et le long des avenues des grandes villes : il se prête très facilement à l'élagage, ce qui lui vaut son succès comme essence urbaine. Sa belle allure et ses magnifiques fleurs ont inspiré beaucoup d'artistes dont vous pourrez admirer les créations (peintures ou poèmes) ci-dessous.

 

http://vintageprintable.com/wordpress/wp-content/uploads/2012/10/Botanical%20-%20Tree%20-%20Painting,%20Chestnut%20tree%20in%20bloom.jpg

 

http://fr.upside-art.com/thumbs.php/artworks/004002-l-allee-au-marronnier.jpg?w=&h=&wm=1

 

http://uploads6.wikipaintings.org/images/paul-cezanne/lane-of-chestnut-trees-at-the-jas-de-bouffan-1871.jpg!Large.jpg

 

http://historicartgallery.com/store/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/C/e/Cezanne-000031.jpg_4.jpg

 

Le marronnier est un arbre de 20 à 30 mètres de haut, à port dressé, s'étalant avec l'âge. Sa croissance est rapide et sa frondaison massive. Ses feuilles, caduques et palmées, naissent de bourgeons poisseux et odorants. Le marronnier est facile à cultiver, il supporte tous les sols, le soleil ou la mi-ombre, la sècheresse et la pollution. Malheureusement depuis les années 2000, le marronnier commun est victime de deux fléaux dévastateurs étendus à l'ensemble de l'Europe : le chancre bactérien et la mineuse du marronnier. Le premier fléau fait mourir très rapidement l'arbre infecté (entre un et trois ans), d'autant plus si celui-ci a souffert du stress lié au milieu urbain (pollution et élagage). Le deuxième, la chenille responsable du brunissement et de la chute prématurée des feuilles dès le mois de juin, contribue à son affaiblissement et favorise de plus l'infection du chancre bactérien.

 

Marronnier-01.jpg

 

Marronnier-04.jpg

 

Les fleurs du marronnier  ont adopté un système de protection très original, elles ont inventé en quelque sorte le "feu rouge" pour insecte. Blanches et regroupées sur de long épis dressés (thyrse), elles possèdent au fond de leurs corolles une petite tache jaune guidant les abeilles vers les organes reproducteurs. Ces taches virent au rouge dès que les fleurs sont fécondées. Insensibles à cette couleur, qu'elles confondent avec le noir, les abeilles délaissent ces fleurs et se dirigent vers celles qui sont encore jaunes.

 

http://uploads6.wikipaintings.org/images/vincent-van-gogh/blossoming-chestnut-branches-1890%281%29.jpg!Large.jpg

  Marronnier fleur

 

http://iamachild.files.wordpress.com/2013/10/playing-children-in-spring-landscape.jpg

 

La fleur qui fait le printemps

Les marronniers de la terrasse
Vont bientôt fleurir, à Saint-Jean,
La villa d'où la vue embrasse
Tant de monts bleus coiffés d'argent.

La feuille, hier encor pliée
Dans son étroit corset d'hiver,
Met sur la branche déliée
Les premières touches de vert.

Mais en vain le soleil excite
La sève des rameaux trop lents ;
La fleur retardataire hésite
A faire voir ses thyrses blancs.

Pourtant le pêcher est tout rose,
Comme un désir de la pudeur,
Et le pommier, que l'aube arrose,
S'épanouit dans sa candeur.

La véronique s'aventure
Près des boutons d'or dans les prés,
Les caresses de la nature
Hâtent les germes rassurés.

Il me faut retourner encore
Au cercle d'enfer où je vis ;
Marronniers, pressez-vous d'éclore
Et d'éblouir mes yeux ravis.

Vous pouvez sortir pour la fête
Vos girandoles sans péril,
Un ciel bleu luit sur votre faîte
Et déjà mai talonne avril.

Par pitié, donnez cette joie
Au poète dans ses douleurs,
Qu'avant de s'en aller, il voie
Vos feux d'artifice de fleurs.

Grands marronniers de la terrasse,
Si fiers de vos splendeurs d'été,
Montrez-vous à moi dans la grâce
Qui précède votre beauté.

Je connais vos riches livrées,
Quand octobre, ouvrant son essor,
Vous met des tuniques pourprées,
Vous pose des couronnes d'or.

je vous ai vus, blanches ramées,
Pareils aux dessins que le froid
Aux vitres d'argent étamées
Trace, la nuit, avec son doigt.

Je sais tous vos aspects superbes,
Arbres géants, vieux marronniers,
Mais j'ignore vos fraîches gerbes
Et vos arômes printaniers.

Adieu, je pars lassé d'attendre ;
Gardez vos bouquets éclatants !
Une autre fleur suave et tendre,
Seule à mes yeux fait le printemps.

Que mai remporte sa corbeille !
Il me suffit de cette fleur ;
Toujours pour l'âme et pour l'abeille
Elle a du miel pur dans le coeur.

Par le ciel d'azur ou de brume
Par la chaude ou froide saison,
Elle sourit, charme et parfume,
Violette de la maison !

Théophile GAUTIER   (1811-1872)

 

Marronnier-a-fleurs-roses.jpg

  Marronnier-fleur-rose.jpg

 

Une espèce a été mise au point uniquement pour le confort de l'homme : pour éviter que les bogues épineuses des marronniers ne blessent les pieds des promeneurs et n'intoxiquent les enfants imprudents, dans les parcs ou le long des avenues, l'espèce sauvage est de plus en plus remplacée par un hybride à fleurs compètement roses ou rouges (Aesculus x carnea) qui, du fait de leur couleur, ne sont jamais pollinisées par les abeilles et ne donnent donc jamais de fruits.

 

http://img0.etsystatic.com/016/0/5630001/il_570xN.467530750_40c5.jpg

 

Pour empêcher les animaux affamés de manger leurs graines, beaucoup d'arbres ont des fruits couverts d'épines, comme ceux des marronniers et des châtaigniers. Ces deux arbres sont souvent confondus en raison de la ressemblance de leurs fruits, mais aussi du nom qu'il leur a été donné. Les "marrons" sont à la fois les fruits du marronnier et une variété de châtaignes. Si les châtaignes sont délicieuses, les marrons sont hautement toxiques, surtout s'ils sont ingérés frais. Ils provoquent des vomissements et des maux de tête. Si, malgré leur goût amer, on persiste à en consommer, l'empoisonnement devient très dangereux, voire mortel. Pourtant, ce sont les mêmes marrons qui fournissent l'extrait de marron d'Inde, un des médicaments les plus efficaces contre les hémorroïdes. 

 

http://www.classicartpaintings.com/d/31307-1/CAEEMSBP.jpg

 

http://media-cache-ec0.pinimg.com/736x/a4/7c/d1/a47cd1138482f184391a8c29581adcb4.jpg

 

http://www.jmlondon.com/jwimg/images/items/FS_23856.JPG

 

http://www.lesarbres.fr/600tableaux/tableau-12165.JPG

 

http://www.allpaintings.org/d/118769-2/Vincent+Van+Gogh+-+Chestnut+Tree+in+Bloom.jpg

 
Il fera longtemps clair ce soir

Il fera longtemps clair ce soir, les jours allongent,
La rumeur du jour vif se disperse et s'enfuit,
Et les arbres, surpris de ne pas voir la nuit,
Demeurent éveillés dans le soir blanc, et songent...

Les marronniers, sur l'air plein d'or et de lourdeur,
Répandent leurs parfums et semblent les étendre ;
On n'ose pas marcher ni remuer l'air tendre
De peur de déranger le sommeil des odeurs.

Anna de NOAILLES   (1876-1933)

 

http://uploads2.wikipaintings.org/images/pierre-auguste-renoir/chestnut-tree-blooming-1881.jpg!Large.jpg

 

http://www.mulberrytreegallery.co.uk/acatalog/lg_hely_cows.jpg

 

Bergerie (à Georges Auric) extrait

Marronniers, ainsi que l'yeuse
Quels arbres, ombrelles rieuses,
Ne se déploieraient pour fêter
Le retour du prodigue été !

L'un nous offre un feu d'artifice
De plumes et de fleurs : orgie
Digne de Noël, tes bougies
Roses, d'autres fêtes complices,

L'encombrant cadeau, marronnier,
Pour ne point des neuves bergères
Troubler la candeur bocagère
Tu le voudrais plutôt nier. [...]

Raymond Radiguet (1903-1923)

 

http://www.lesarbres.fr/600tableaux/paysage_au_marronnier.JPG

 

Rompant soudain le deuil ...

Rompant soudain le deuil de ces jours pluvieux,
Sur les grands marronniers qui perdent leur couronne,
Sur l'eau, sur le tardif parterre et dans mes yeux
Tu verses ta douceur, pâle soleil d'Automne.

Soleil, que nous veux-tu ? Laisse tomber la fleur,
Que la feuille pourrisse et que le vent l'emporte !
Laisse l'eau s'assombrir, laisse-moi ma douleur
Qui nourrit ma pensée et me fait l'âme forte.
Jean MORÉAS   (1856-1910)

 

http://www.artpassag.ru/assets/images/xyd/VanGog/018.VanGog.jpg

 

Marronniers en fleurs

Marronniers quand fait pleuvoir le vent
Vos feux d'artifice muets
Il n'est pas, au pouvoir des oreilles humaines
D'entendre vos corolles s'effeuiller.

Si le cristal exhale sous le doigt
Parfois un chant qui le fêle soudain
Les fleurs, étant de plus subtile essence
Laissent à qui les tue le soin de les pleurer.

Enseignez-moi les vertus du silence,
Et quand la foudre de la mort se sera tue
Calcinés comme vous mais contre un ciel de germes
Nous rirons à jamais des stériles tonnerres.

Léon-Gabriel Gros 

 

http://www.panteek.com/GrassetFloral/images/grt52b-223.jpg

 

                      Lucie (Extrait)
Les tièdes voluptés des nuits mélancoliques
Sortaient autour de nous du calice des fleurs.
Les marronniers du parc et les chênes antiques
Se berçaient doucement sous leurs rameaux en pleurs.
Nous écoutions la nuit ; la croisée entr'ouverte
Laissait venir à nous les parfums du printemps ;
Les vents étaient muets, la plaine était déserte ;
Nous étions seuls, pensifs, et nous avions quinze ans.
                   Alfred de Musset

 

http://2.bp.blogspot.com/-MiQ4VyqJGgU/UZXh5WcgtHI/AAAAAAABsfc/RmB1AzzA1ZU/s1600/Hans+Anderson+Brendekilde+-+Spring+day+in+the+village+with+a+chestnut+tree+in+bloom.jpg

 

http://www.artinthepicture.com/artists/Carl_Larsson/chestnut.jpg

 

  A la mi-carême (extrait)
Les femmes et les fleurs appellent le zéphyr ;
Et du fond des boudoirs les belles indolentes,
Balançant mollement leurs tailles nonchalantes,
Sous les vieux marronniers commencent à venir.
Alfred de Musset

 

http://render.globalgallery.com/images/375037--600.jpg

 

http://www.lesarbres.fr/600tableaux/le_reve_patre.JPG

 

Le Marronnier

Là tout tout contre la maison
Fier sur ses racines
Du haut de ses quatre siècles au moins je crois
Un marronnier étale ses immenses branches
Etale son ombre rassurante
J’aime sous lui m’étendre
Fermer les yeux et me laisser aller (...)
Je t’imagine toi mon compagnon de chaque jour
Aux temps anciens
Aux temps des sécheresses d’été
Quand les moissons étaient faites
Tout le hameau ivre de fatigue
Installant quelques planches, quelques tréteaux
Pour des ripailles jusqu’à la naissance du jour
Un violon, une trompette et un tambourin
À moins que ce ne soit l’ancestrale vielle
Et des sifflets de bouviers
Et ces rires gras que le vin fait naître
Peu importe, je sais que ton tronc se mettait à danser
Je t’aime, je suis tout toi et tu le sais ...
 Guy Jouberton

    pictures-of-trees-1

 

http://www.lesarbres.fr/600tableaux/tableau-15085.JPG

 

http://uploads5.wikipaintings.org/images/egon-schiele/little-tree-chestnut-tree-at-lake-constance-1912.jpg!Large.jpg

 

La feuille de marronnier, motif emblématique de l'art nouveau des années 1900, se retrouve sur les impostes des fenêtres, sur les balcons anciens en fer forgé, sur les frises en céramiques et également dans les ouvrages, comme  "La plante et ses applications ornementales" édité sous la direction d'Eugène Grasset, et illustré par ses élèves. Ci-dessous, il s'agit de planches consacrées au marronnier, illustrées respectivement par les élèves Juliette Milesi (page 53) et Anna Martin (page 54).

 

http://m.grau.perso.sfr.fr/perbosc/03perb30283w.jpg

 

index.php.jpeg

 

9c8e4174aaa6926c2422413490dcd61a.jpg

 

http://3.bp.blogspot.com/-MSYzXtWoT_g/TkYoCRirNcI/AAAAAAAAAaU/FCT6wLmQ5Mw/s1600/92026_15_photo5_g.jpg

 

http://wahooart.com/Art.nsf/O/8XX6GJ/$File/Edouard-Vuillard-The-Chestnut-Trees-Project-for-a-Stained-Glass-Window.JPG

 

... Et la pluie dans les mains frêles des marronniers
    Glisse et s'effrite comme la vie d'un prisonnier ...

         Michel Manoll (Bouquet d'arbres, extrait)

 

http://25.media.tumblr.com/tumblr_maxhsfrtdE1qekd4ho1_1280.jpg

 

Mes Sources :

Les plus beaux arbres de Michel Viard Editions La Maison Rustique Flammarion

La saga des arbres de Michel Viard Editions la Maison Rustique Flammarion

Le site : http://www.lesarbres.fr

Site consacré à Eugène Grasset : http://eugene.grasset.perso.sfr.fr/

Le site de Michel Grau : http://m.grau.perso.sfr.fr/

Le site : http://eli-paseosartnouveau.blogspot.fr/

 

Vous pouvez trouver les références des peintures ou illustrations en pointant la souris sur l'image

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clairedelune - dans Auprès de mon arbre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Clairedelune
  • Le blog de Clairedelune
  • : Plaisir de partager des poésies illustrées de peintures ou de photos, les randonnées et sites autour de Carcassonne, mes découvertes de champignons, de fleurs, de vaches, de portes, les créations en bois de mon père, les gîtes et hôtels chouettes testés ...
  • Contact

Traduction

Rechercher

Peintures du blog

Vous pouvez retrouver la référence de chaque oeuvre, nom de l'artiste et titre de la toile ou de l'illustration, en pointant la souris sur la peinture ou l'image. Si vous en êtes propriétaire et ne souhaitez pas qu'elle figure dans ce blog, vous pouvez me le signaler par message sur contact (dans la rubrique présentation juste ci-dessus). Elle sera aussitôt enlevée. Les photos sans référence sont prises par Clairedelune, ou plus rarement, leurs auteurs n'ont pas été trouvés.

Archives

 

 

 

autour de la cité carca

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

65654943[1]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    http://3.bp.blogspot.com/-2qIkn-24z7U/TecWjhxbgPI/AAAAAAAAG3U/UDISHaoSzkM/s1600/normal_Lowell-Herrero-Autumn-Cows%252C-De.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

null