Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 19:15

D'accord, ce n'est pas vraiment la saison des pommes ! Mais avouez qu'il y a de quoi s'y perdre puisqu'on trouve maintenant ces fruits à n'importe quelle période de l'année. Et puis j'aime la pomme, ce beau fruit rond, brillant et coloré, aux bonnes joues rebondies, au parfum suave, au goût exquis, au bon jus désaltérant, qui se laisse croquer à n'importe quel moment de la journée et qui est si pratique à emporter ... Et je connais bien, moi qui pars souvent en randonnée, les avantages de ce fruit appétissant qui est à la fois économique, bénéfique à la santé et capable d'apaiser notre petit creux ! Cette envie de célébrer la pomme et le pommier, je n'ai pas été la seule à l'éprouver et vous pourrez juger ci-dessous de l'inspiration qu'ils suscitent auprès de nombreux artistes dont les plumes et les pinceaux se sont déchaînés. La profusion des oeuvres a rendu ma sélection difficile et j'espère que vous ne vous laisserez pas rebuter par l'étendue de cette exposition ...

  null

 

  Chasse aux Pommes

Un souvenir qui me fait frémir encore et rire tout à la fois, est celui d'une chasse aux pommes qui me coûta cher. Ces pommes étaient au fond d'une dépense(1) qui, par une jalousie élevée, recevait du jour de la cuisine. Un jour que j'étais seul dans la maison, je montai sur la maie(2) pour regarder dans le jardin des Hespérides ce précieux fruit dont je ne pouvais approcher. J'allai chercher la broche pour voir si elle y pourrait atteindre: elle était trop courte. Je l'allongeai par une autre petite broche qui servait pour le menu gibier ; car mon maître aimait la chasse. Je piquai plusieurs fois sans succès ; enfin je sentis avec transport que j'amenais une pomme. Je tirai très doucement : déjà la pomme touchait à la jalousie, j'étais prêt à la saisir. Qui dira ma douleur ? La pomme était trop grosse, elle ne put passer par le trou. Que d'inventions ne mis-je point en usage pour la tirer ! Il fallut trouver des supports pour tenir la broche en état, un couteau assez long pour fendre la pomme, une latte pour la soutenir. A force d'adresse et de temps je parvins à la partager, espérant tirer ensuite les pièces l'une après l'autre : mais à peine furent-elles séparées, qu'elles tombèrent toutes deux dans la dépense. Lecteur pitoyable, partagez mon affliction.

Jean-Jacques Rousseau (Les Confessions)

(1) Dépense : Dans les maisons particulières, lieu où l'on serre les provisions et différents objets destinés à la table
(2) Une maie est un meuble campagnard utilisé pour la conservation de la farine et la fabrication du pain.

 

 

null 

Je veux chanter la joie étonnamment lucide
D’un pays plat barricadé d’étranges pommiers à cidre
Voici que je dispose ma lyre comme une échelle à poule contre le ciel
Et que des paysans viennent voir ce miracle
D’un homme qui grimpe après les voyelles…

René-Guy Cadou (texte choisi)

 

null

 

Pomme Rouge, Verte ou Bleue

En cueillant les pommes
- Pomme rouge, pomme verte ou bleue -
En cueillant les pommes
J'ai dû me tromper un peu.

Ma mère m'avait dit:
- Prends ton panier, prends ton panier d'osier.
La première pomme que j'y mis s'est envolée.
- Pomme, descends de là-haut!
Pomme, descends de là-haut!
- C'est pas une pomme, bon bonhomme,
Mais c'est un oiseau.
Mais c'est un oiseau.

Refrain

Ma mère m'avait dit:
- Prends ton panier, prends ton panier d'osier."
La deuxième pomme à l'arbre s'est mise à grimper.
- Pomme, je vous ai à l'oeil.
Pomme, je vous ai à l'oeil.
- C'est pas une pomme, mon bonhomme,
C'est un écureuil.
C'est un écureuil.

Refrain

Ma mère m'avait dit:
- Prends ton panier, prends ton panier d'osier.
La troisième pomme dans l'herbe s'est mise à ramper.
- Pomme, ça n'est pas très beau!
Pomme, ça n'est pas très beau!
- C'est pas une pomme, mon bonhomme,
C'est un escargot.
C'est un escargot.

Refrain

Ma mère m'avait dit:
- Prends ton panier, prends ton panier d'osier,
Et la quatrième m'a sauvagement griffé!
- Pomme, ça ne se fait pas!
Pomme, ça ne se fait pas!
- Ce n'est pas une pomme, mon bonhomme,
C'est un vilain chat!
C'est un vilain chat!

De cueillir les pommes
- Pomme rouge, pomme verte ou bleue -
De cueillir les pommes
J'étais dégoûté un peu.
Ma mère m'avait dit:
- Prends ton panier, prends ton panier d'osier.
Il était bien vide quand je lui ai rapporté.
Je n'ai pas dû bien chercher.
Je n'ai pas dû bien chercher.
- Il pousse pas de pommes, mon bonhomme,
Sur un peuplier.
Sur un peuplier.

Anne Sylvestre

 

http://washingtonhistoryonline.org/icons/images/appleKids.jpg

 

Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite.
Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite. Il va filer.

Si tu veux le rattraper, cours-y vite, cours-y vite.
Si tu veux le rattraper, cours-y vite. Il va filer.

Dans l’ache et le serpolet, cours-y vite, cours-y vite.
Dans l’ache et le serpolet, cours-y vite. Il va filer.

Sur les cornes du bélier, cours-y vite, cours-y vite.
Sur les cornes du bélier, cours-y vite. Il va filer.

Sur le flot du sourcelet, cours-y vite, cours-y vite.
Sur le flot du sourcelet, cours-y vite. Il va filer.

De pommier en cerisier, cours-y vite, cours-y vite.
De pommier en cerisier, cours-y vite. Il va filer.

Saute par-dessus la haie, cours-y vite, cours-y vite.
Saute par-dessus la haie, cours-y vite. Il a filé !

Paul Fort

 

null 

La Pomme dans le monde et en Europe

La pomme est le troisième fruit consommé dans le monde, après les agrumes et la banane. Il se récolte environ 69 millions de tonnes de pommes annuellement dans le monde, dont 25 millions de tonnes en Chine qui a multiplié par 2 sa production en 10 ans. C'est le fruit le plus cultivé en milieu tempéré.
L'Europe produit 7,5 millions de tonnes de pommes chaque année (dont deux millions en France). Golden (40 %), Gala (15 %) et Granny Smith (10 %) sont les variétés les plus répandues en France.

Source Wikipedia - (FAO 2008)

 

  null

 

  Haut comme trois pommes : pas très grand

  Tit-Pom-blog-2.jpg

 

Tit'Pom' : Coucous, pâquerettes et violettes

Peut-être cette image ravivera les souvenirs de quelque-uns d'entre vous ... Tit'Pom', c'est un livre de lecture de Cours Elémentaire Première Année, écrit par René Jacquenet et illustré par M. Grimaud, aux Editions Classiques Hachette. Il raconte avec beaucoup de poésie la vie d'un petit garçon qui vit à la montagne, dans un chalet éloigné du village et entretient une relation privilégiée avec les animaux et la nature. Je ne peux résister au plaisir de vous en livrer un extrait  (avez-vous deviné pourquoi il figure dans cet article ?) :

Il se nomme Jean. Son papa, sa maman, sa maîtresse, ses petits amis, savent qu'il se nomme Jean. Sur le cahier de Jean, on écrit en gros, à la première page, le nom de son papa. Ce nom-là n'a pas d'importance pour l'histoire ; c'est pour cela qu'on ne le dit pas. Notre Jean, personne ne l'appelle "Jean", mais "Petite Pomme", ou Tit'Pom', à cause de ses joues rondes et roses ... comme une petite pomme [...]

La Demoiselle est contente ! ... Partout des primevères, des coucous, des pâquerettes et des violettes, partout cocardes jaunes, clochettes d'or, sombres papillons parfumés ! Chaque matin, c'est à qui apportera la plus odorante cueillette ! ... Même le tout petit Paul, tout à l'heure, a tendu sa main serrée bien fort, ouvert les doigts et offert à la Demoiselle une poignée de violettes coupées au ras de la corolle ... "Merci, mon petit Paul ..." On n'a plus assez de coupes et de soucoupes, d'assiettes et de petits pots ! Mais le Roi des jolis bouquets, c'est Tit'Pom' ... Dès qu'il approche, les coucous agitent leurs clochettes, les pâquerettes ajustent leur collerettes, les primevères étalent leur pétales ... Même les violettes font tout ce qu'elles peuvent pour être remarquées ! ... "Cueille-moi, Tit'Pom' ..." disent les fleurettes. Dans les mains de Tit'Pom', les fleurs restent vivantes et heureuses. Aussi, les bouquets qu'il rapporte sont-ils frais et parfumés, comme si Tit'Pom' avait cueilli la prairie ! ... L'hiver s'est défendu ! Au mois de mars, de lourds flocons sont tombés, de lourds flocons mouillés. Ce n'était pas la neige légère et joyeuse de janvier ! C'était une neige têtue et de mauvaise humeur ... Grognon, l'hiver disait : "la montagne est à moi, j'y resterai ! "  Le soleil ne s'est pas fâché ... Entre deux nuages, il a glissé son plus beau sourire ... Et la neige a fondu comme neige au soleil ! Maintenant, c'est le printemps, le printemps dans les yeux, dans les petites pattes, dans les petites ailes ... Maintenant c'est le printemps des primevères et des coucous, des pâquerettes et des violettes ... Le printemps a toujours raison !

 

 

null

 

Pommier de Paradis

Il pousse à l'envers
Fleurit en hiver
Le pommier aux quatres pommes
S'enracine au ciel
Et mûrit au gel
Sa pomme à Noël la donne

La donne à un enfant
Qui marche avec son père
Le père est tout petit
Et l'enfant très très grand
Alors mangeant la pomme
Que lui tend son enfant
Papa grandit, grandit
Jusqu'au sommet des branches
Jusqu'au bout de l'étoile
Où la nuit attend l'homme
Pommier de paradis
Sapin qui fait des pommes

Il pousse à l'envers
Fleurit en hiver
Le pommier aux quatres pommes
S'enracine au ciel
Et mûrit au gel
Sa pomme à Noël la donne.

Interprété par Claude Nougaro  

 

 

null

 

La dernière pomme

Vais-je tomber, ne pas tomber ?
Se disait la dernière pomme.
J'ai résisté aux vents d'automne,
Aux pluies, aux premières gelées :

- Il ne faut pas que j abandonne
Mon fidèle ami, le verdier.
Vais-je tomber, ne pas tomber ?
Il y va de mon cœur de pomme.

Je suis d'or rouge et de miel jaune
Comme une lune à son lever
Et j'éclaire tout le pommier.
Non, non, verdier, je me cramponne,
J'attendrai l'hiver pour tomber.

Maurice Carême

 

 

 

  Petite pomme

La petite pomme s'ennuie
De n'être pas encore cueillie.
Les autres pommes sont parties,
Petite pomme est sans amie.

Comme il fait froid dans cet automne !
Les jours sont courts ! Il va pleuvoir.
Comme on a peur au verger noir
Quand on est seule et qu'on est pomme.

Je n'en puis plus viens me cueillir,
Tu viens me cueillir Isabelle ?
Comme c'est triste de vieillir
Quand on est pomme et qu'on est belle.

Prends-moi doucement dans ta main,
Mais fais-moi vivre une journée,
Bien au chaud sur ta cheminée
Et tu me mangeras demain.

Géo NORGE (1898 – 1990)

 

 

null

 

Une pomme par jour éloigne le médecin (Proverbe anglais)

 

null

 

Comptine

Regardez
J'ai trouvé
Dans ma pomme
Un petit ver
De terre .......

tu secoues ma maison
M'a-t-il dit d'un air grognon
Mais cette pomme, j'allais la manger
Lui ai-je déclaré !

Moi aussi
J'aime ce fruit,
Me répondit
Ce petit bandit !

 

 

Modes de consommation

• On distingue deux sortes de pommes : les pommes de table (Malus communis), et les pommes à cidre (Malus acerba) destinées à la fabrication du jus de fruits.
• La pomme doit être consommée parfaitement mûre. Une pomme trop verte irrite l'intestin à la manière d'un purgatif.

Le choix de pomme :

• pour croquer : variété ferme, juteuse, savoureuse et croquante,
• pour cuire au four : pomme sucrée qui garde sa forme,
• pour les tartes : pomme ferme, peu juteuse et légèrement acidulée,
• pour les gelées : pomme acidulée, juteuse et riche en pectine,
• pour la compote : variété qui s’oxyde peu et conserve sa couleur.

La pomme fait partie des fruits qui peuvent être consommés avec profit presque toute l'année (durant l'été, préférer cependant les autres fruits de saison).

L’utilisation de la pomme est presque illimitée :

• nature,
• en compote, confiture, gelée,
• cuite au four,
• en marmelade, en conserve, au sirop,
• en “beurre” à tartiner,
• dans les gâteaux, les crêpes, les muffins, les tartes, les puddings.
• Lorsqu’elle est cuite, la pomme peut être aromatisée par la cannelle ou la vanille.
• La pomme cuite au four, mangée au coucher, aide à soulager la constipation tenace, produit un effet bénéfique sur le foie et les reins, favorisant un sommeil tranquille et réparateur.
• Le jus de la pomme se marie bien avec tous les jus de légumes.
• Elle peut accompagner des mets salés : fromage, volaille, gibier, le boudin.
• En masque : recommandée pour les peaux grasses ou normales.
• En compresse : le jus frais raffermit la peau.
• En gargarisme : contre les maux de gorge.
• En tisane : la tisane de pelure de pomme (faire bouillir 2 minutes) : facilite le sommeil des insomniaques.

 

  null 

La pomme ne tombe jamais loin de l'arbre : Il n'y a pas d'effet sans cause.

 

 

null

 

       La pomme

    Une pomme rubiconde
    Se pavanait, proclamant
    Qu’elle était le plus beau
    de tous les fruits du monde,
    Le plus tendre, le plus charmant,
    Le plus sucré, le plus suave,
    Ni la mangue, ni l’agave,
    Le melon délicieux,
    Ni l’ananas, ni l’orange,
    Aucun des fruits que l’on mange
    Sous l’un ou l’autre des cieux,
    Ni la rouge sapotille,
    La fraise, ni la myrtille
    N’avait sa chair exquise et sa vive couleur.
    On ne pourrait jamais lui trouver une soeur.
    La brise répandait alentour son arôme
    Et sa pourpre éclatait sur le feuillage vert.
    - "Oui, c’est vrai, c’est bien vrai!"
    dit un tout petit vers
    Blotti dans le creux de la pomme.

    Pierre GAMARRA

 

 

null

 

Pomme, je veux
te célébrer,
en m’emplissant
la bouche
de ton nom,
en te mangeant.
 
Toujours
tu es nouvelle comme rien
ni personne,
toujours
juste tombée
du Paradis :
pleine
et pure
joue émue
de l’aurore !
 
Qu’ils sont
malaisés,
comparés
à toi,
les fruits de la terre,
les raisins cellulaires,
les mangues
ténébreuses,
les osseuses
prunes, les figues
sous-marines :
tu es pure pommée,
pain enbaumé,
fromage
de la végétation.
 
Quand nous mordons
dans ta ronde innocence
à nouveau
pour un instant
nous sommes
aussi des enfants nouveau-nés :
nous avons quelque chose encore
de la pomme.
 
Je veux
une abondance
totale, la multiplication
de ta famille, je veux
une cité,
une république,
un Mississipi de pommes,
et sur ses rives
je veux voir
toute
population
du monde
unie, réunie,
dans l’acte le plus simple de la terre :
mordre dans une pomme.
 
Pablo Néruda

  Tomber-dans-les-pommes-1-.jpg

 

Tomber dans les pommes : perdre connaissance, s'évanouir.

L'apparition de cette expression est confirmée en 1889, mais l'origine réelle en est inconnue.

Certains ont supposé que les 'pommes' étaient une déformation de pâmes (tomber en pâmoison, s'évanouir), mais ce terme n'a plus du tout été employé depuis le XVe siècle et il est donc extrêmement peu plausible qu'une déformation verbale ait pu avoir lieu au XIXe siècle.

L'origine la plus probable, viendrait d'une locution que George Sand emploie dans une lettre à Madame Dupin, dans laquelle elle écrit "être dans les pommes cuites" pour dire qu'elle est dans un état de fatigue avancée, à rapprocher de l'expression être cuit.

Cette locution, peut-être influencée par l'ancien se pâmer, aurait donné l'expression actuelle.

Selon Expressio (les expressions françaises décortiquées)

 

null

 

null

 

Odeur des pluies de mon enfance,
Derniers soleils de la saison !
À sept ans, comme il faisait bon,
Après d'ennuyeuses vacances
Se retrouver dans sa maison !
 
La vieille classe de mon père,
Pleine de guêpes écrasées
Sentait l'encre, le bois, la craie
Et ces merveilleuses poussières
Amassées par tout un été !
Ô temps charmants des brumes douces,
Des gibiers, des longs vols d'oiseaux,
Le vent souffle sous le préau,
Mais je tiens entre paume et pouce
Une rouge pomme à couteau !

René-Guy Cadou

 

null  

Comme des pommes d'or sur des ciselures d'argent, ainsi est une parole dite à propos

 La Bible (Proverbes ch 25 v 11)

 

 

     http://www.oceansbridge.com/paintings/artists/2012/feb/misc/Levi-Wells-Prentice-xx-Landscape-with-Apple-Tree-xx-Private-collection.jpg

 

La pomme

Bel automne
À moi tes pommes,
Qui sont rougeaudes comme joues de jeune vierge !
J'y veux mordre à pleines dents ;
J'y veux boire à pleines lèvres :
Bel automne,
À moi tes pommes
Pour le pressoir qui les attend !
J'en veux faire éclater la fine chair
Entre les mâchoires de fer ;
J'en veux tirer la liqueur blonde ;
À grand effort de vis et de levier,
J'en veux faire jaillir une source de songe !
Pour défier
L'ennui de l'hiver et des mois sombres,
Rien ne vaut une cave pleine et froment au grenier.

Bel automne
À moi tes pommes !
Aux glèbes fraîches,
Mon blé germe :
Qu'importe le passé ? J'ai semé l'avenir.
Les feuilles sèches,
Au gré du vent peuvent courir
Dans la brume des soirs ternes ;

Si j'ai du cidre
En mon cellier,
Il m'est permis d'oublier
L'angoisse même de vivre,
L'angoisse de marcher ployé,
Et d'être si peu, si peu libre !

Philéas LEBESQUE

 

 

null   

Gâteau au Pommes

4 oeufs
200 g de sucre
50 g de beurre
10 cl de lait
150 g de farine
1/2 sachet de levure chimique
70 g d’amandes en poudre
5 pommes

Épluchez les pommes et coupez-les en grosses lamelles.
Préchauffez le four à 160°c.
Fouettez fort les oeufs et le sucre.
Faire fondre le beurre, ajoutez-le au mélange oeufs-sucre, puis versez aussi le lait.
Mélangez la levure à la farine et à la poudre d’amandes. Versez-les au mélange précédent en remuant délicatement pour éviter les grumeaux. Ajoutez les pommes coupées.
Versez le tout dans un moule à gâteau pas trop large ou un moule à cake, que vous aurez beurré s’il n’est pas antiadhésif ou en silicone.
Enfournez le gâteau pour au moins une demi-heure. Surveillez la cuisson : le gâteau ne doit pas trop foncer et la lame d’un couteau doit ressortir sèche.

 

 

  

 

La pomme et l'escargot

Il y avait une pomme
A la cime d'un pommier;
Un grand coup de vent d'automne
La fit tomber sur le pré !

Pomme, pomme,
T'es-tu fait mal ?
J'ai le menton en marmelade
Le nez fendu
Et l'oeil poché !

Elle tomba, quel dommage,
Sur un petit escargot
Qui s'en allait au village
Sa demeure sur le dos

Ah ! stupide créature
Gémit l'animal cornu
T'as défoncé ma toiture
Et me voici faible et nu.

Dans la pomme à demi blette
L'escargot, comme un gros ver
Rongea, creusa sa chambrette
Afin d'y passer l'hiver.

Ah ! mange-moi, dit la pomme,
puisque c'est là mon destin;
par testament je te nomme
héritier de mes pépins.

Tu les mettras dans la terre
Vers le mois de février,
Il en sortira, j'espère,
De jolis petits pommiers.

Charles VILDRAC

 

 null 

 

Berceuse pour une pomme

Pomme, pomme, dormez-vous? (bis)
Pomme rouge,
rien ne bouge.
Pomme d'api,
y a plus de bruit.

Hé hé, dit la pomme,
pourquoi voulez-vous que je dorme ?

Pomme, pomme, rêvez-vous? (bis)
Pomme blanche,
c'est dimanche.
Pomme d'api,
y a plus de bruit.

Oh oh, si je rêve,
comment voulez-vous qu' je me lève ?

Pomme, pomme, riez-vous? (bis)
Pomme verte,
bouche ouverte,
pomme d'api
y a plus de bruit.

Hum hum, dit la pomme,
mais je peux rire dans mon somme.

Pomme, pomme, dites-moi, (bis)
pomme d'or,
puisque tout dort,
pomme d'api
qui fait ce bruit?

C'est moi, dit la pomme.
Mais dis, tu veux bien que je dorme !   

Anne Sylvestre


  null

 

 

Découvrez ci-dessous combien les pommes de Pierre Marcel sont belles à croquer !

  Je vous recommande d'aller voir toutes ses oeuvres ici

 

 

null

 

 

 

pomme.png

 

Pomme 1

 

 

Quelques oeuvres glanées parmi les peintures des élèves

de son "atelier du pommier", de vraies petites merveilles :

 

 

 

 

 

 null

 

 

 

VOYAGE DU COUTEAU ET DE LA POMME CROQUEE
Maternelle Les Tourelles / Moyenne section

 Il était une fois un couteau qui rêvait de peler une pomme en une seule fois. Un jour, il rencontre sur son chemin une belle pomme posée par terre. Il lui demande :
- Pomme, pomme, est-ce que je peux te peler ?
- Non, non ! Regarde mon dos ! Quelqu'un m'a déjà croquée et m'a jetée par terre ! "
- Alors peux-tu m'aider à trouver une pomme entière ?
- D'accord dit la pomme, je veux bien chercher avec toi.

Ils marchent longtemps et ils arrivent dans le désert :
- Ici, les pommes sont en sable et celles qui poussent sur les cactus ont des piquants.
- Bonjour, nous sommes les pommes du pays de sable. Que voulez-vous ?
- Pommes, pommes, est-ce que je peux vous peler ?
- Non, non ! Si tu nous pèles, nous allons tomber en poussière.
- Tant pis, dit la pomme croquée. Continuons notre voyage.

Ils marchent longtemps et ils arrivent dans un pays très coloré : ici les pommes sont violettes, bleues, noires, oranges ou roses !
- Bonjour, nous sommes les pommes du pays des couleurs. Que voulez-vous ?
- Pommes, pommes, est-ce que je peux vous peler ?
- Non, non ! Si tu nous pèles, tu enlèveras toutes nos belles couleurs !
- Ce serait dommage, dit la pomme croquée, je n'ai jamais rien vu d'aussi magnifique. Chez nous, on trouve des pommes rouges, vertes ou jaunes, mais aucune comme vous.
- Ne craignez rien, dit le couteau, nous allons chercher ailleurs.

Ils marchent longtemps et ils arrivent dans un étrange pays où tout est gris, froid et dur, même les pommes.
- Bonjour, nous sommes les pommes du pays de pierre. Que voulez-vous ?
- Pommes, pommes, est-ce que je peux vous peler ?
- Non, non ! Touche-nous, nous sommes trop dures.
- Elles ont raison. Tu te casserais la lame. Partons dans un autre pays.

Ils marchent longtemps et ils arrivent dans un pays inconnu. Ils regardent autour d'eux et ils voient que tout est en papier : les pommes aussi, bien sûr !
- Bonjour, nous sommes les pommes du pays de papier. Que voulez-vous ?
- Pommes, pommes, est-ce que je peux vous peler ?
- Non, non ! Tu vas nous déchirer !
- Tant pis, dit la pomme croquée, allons voir plus loin.

Ils marchent longtemps et ils arrivent dans un pays triste où rien ne bouge. Les pommes sont toutes croquées : il ne reste que le trognon.
- Bonjour, nous sommes les pommes du pays de la mort. Que voulez-vous ?
- Vite, partons d'ici. Je n'aime pas cet endroit, dit la pomme croquée.

Ils partent en courant et ils arrivent dans un pays bizarre où tout est différent. Il est difficile de reconnaître les pommes : elles sont déguisées en d'autres fruits.
- Bonjour, nous sommes les pommes du pays de Carnaval. Que voulez-vous ?
- Pommes, pommes, est-ce que je peux vous peler ?
- Non, non ! si tu nous pèles, tu nous enlèveras notre déguisement.
- Il faut leur laisser car elles sont très drôles habillées comme ça. Continuons notre route, dit la pomme croquée.

Et voilà qu'enfin ils rencontrent au pied d'un pommier une belle pomme entière.
- Bonjour. Je viens de tomber de mon arbre. Que voulez-vous ?
- Pomme, pomme, est-ce que je peux te peler ?
- Oui, si tu veux. En échange, pourrez-vous planter mes pépins dans la terre pour qu'ils deviennent des pommiers ?
- Oui, bien sûr, c'est une bonne idée ! dit la pomme croquée.
- Merci beaucoup, pomme. Je vais te peler en une seule fois. Et le couteau réussit son rêve !

 

 

null

 

La Pomme et Picasso

Sur une assiette bien ronde en porcelaine réelle
une pomme pose
Face à face avec elle
un peintre de la réalité
essaie vainement de peindre
la pomme telle qu'elle est
mais
elle ne se laisse pas faire
la pomme
elle a son mot à dire
et plusieurs tours dans son sac de pomme
la pomme
et la voilà qui tourne
dans une assiette réelle
sournoisement sur elle-même
doucement sans bouger
et comme un duc de Guise qui se déguise en bec de gaz
parce qu'on veut malgré lui lui tirer le portrait
la pomme se déguise en beau bruit déguisé
et c'est alors
que le peintre de la réalité
commence à réaliser
que toutes les apparences de la pomme sont contre lui
et
comme le malheureux indigent
comme le pauvre nécessiteux qui se trouve soudain à la merci de n'importe quelle association bienfaisante et charitable et redoutable de bienfaisance de charité et de redoutabilité
le malheureux peintre de la réalité
se trouve soudain alors être la triste proie
d'une innombrable foule d'associations d'idées
Et la pomme en tournant évoque le pommier
le Paradis terrestre et Ève et puis Adam
l'arrosoir l'espalier Parmentier l'escalier
le Canada les Hespérides la Normandie la Reinette et l'Api
le serpent du Jeu de Paume le serment du Jus de Pomme
et le péché originel
et les origines de l'art
et la Suisse avec Guillaume Tell
et même Isaac Newton
plusieurs fois primé à l'Exposition de la Gravitation Universelle
et le peintre étourdi perd de vue son modèle
et s'endort
C'est alors que Picasso
qui passait par là comme il passe partout
chaque jour comme chez lui
voit la pomme et l'assiette et le peintre endormi
Quelle idée de peindre une pomme
dit Picasso
et Picasso mange la pomme
et la pomme lui dit Merci
et Picasso casse l'assiette
et s'en va en souriant
et le peintre arraché à ses songes
comme une dent
se retrouve tout seul devant sa toile inachevée
avec au beau milieu de sa vaisselle brisée
les terrifiants pépins de la réalité.

Jacques Prévert

 

     null

 null 

  Les pommes qui se trouvent de l'autre côté du mur sont plus douces :
Le fruit défendu est bien tentant.

 

 

 

  chanter-la-pomme-1-.jpg

 

L'expression "Chanter la pomme", titre de l'oeuvre de l'artiste Michel Duguay, signifie pour les Québecois, conter fleurette. Cependant, avant d'en connaître le sens réel, j'avais choisi la chanson de Francis Cabrel,  La Robe et l'échelle pour accompagner cette peinture ... Et j'ose espérer que vous et Francis ne me tiendrez pas rigueur si je place l'échelle sur le pommier et non le cerisier. Après tout, il s'agit d'arbres fruitiers non ?

 

La robe et l'échelle

T'avais mis ta robe légère
Moi, l'échelle contre un cerisier
T'as voulu monter la première
Et après

Y a tant de façons, de manières
De dire les choses sans parler
Et comme tu savais bien le faire
Tu l'as fait

Un sourire, une main tendue
Et par le jeu des transparences
Ces fruits dans les plis du tissu
Qui balancent

Il ne s'agissait pas de monter bien haut
Mais les pieds sur les premiers barreaux
J'ai senti glisser le manteau
De l'enfance

On n'a rien gravé dans le marbre
Mais j'avoue souvent y penser
Chaque fois que j'entends qu'un arbre
Est tombé

Un arbre, c'est vite fendu
Le bois, quelqu'un a dû le vendre
S'il savait le mal que j'ai eu
A descendre

D'ailleurs en suis-je descendu
De tous ces jeux de transparence,
Ces fruits dans les plis des tissus
Qui balancent ?

J'ai trouvé d'autres choses à faire
Et d'autres sourires à croiser
Mais une aussi belle lumière
Jamais

A la vitesse où le temps passe
Le miracle est que rien n'efface l'essentiel
Tout s'envole en ombre légère
Tout sauf ce goût de fièvre et de miel

Tout s'est envolé dans l'espace
Le sourire, la robe, l'arbre et l'échelle
A la vitesse où le temps passe
Rien, rien n'efface l'essentiel

J'ai trouvé d'autres choses à faire
Et d'autres sourires à croiser
Mais une si belle lumière
Jamais

Et voilà que, du sol où nous sommes,
Nous passons nos vies de mortels
A chercher ces portes qui donnent
Vers le ciel

Francis Cabrel

 

 null

 

Allez visiter la galerie de peintures naïves brésiliennes de Rosana de Paula-Cessac ! Cette artiste accompagne chaque tableau d'un commentaire sur le mode de vie de son pays et je vous livre ici celui de "la cuillette des pommes" : Les pommes au Brésil sont très appréciées par tout le monde. Chez nous aussi, il y a de nombreuses catagéories de pommes très différentes les unes des autres et que l'on trouve parfois seulement dans certaines régions.
Les pommiers poussent partout mais plutôt dans les régions du centre et du sud. Ils constituent d'immenses champs où les paysans viennent les cueillir par groupe ou en famille.
Dans ce petit tableau, on voit les paysans aller dans chaque rangée cueillir les pommes qui sont ensuite posées délicatement sur une petite charrette avant d'être emmenées en camion en ville. On retrouve les travailleurs, dispersés dans la très grande pommeraie au bord du fleuve. Ils ont pour la plupart une grande besace blanche qu'ils remplissent au fur et à mesure de la cueillette.

 

 

null

 

Variétés de Pommes

Sachez qu'il existe plusieurs centaines de variétés de pommes ! Si les premières mentions de pommes apparaissent un millier d'années avant Jésus-Christ (ancien testament), c'est seulement en 1960 que le catalogue officiel des espèces et variétés est créé par le Comité Technique Permanent de la Sélection qui institue la liste des variétés autorisées à être commercialisées. De multiples classements sont possibles, par famille d'utilisation (pommes à couteau, à cidre, à cuire), par date ou groupe de floraison, par susceptibilité aux maladies affectant arbres et fruits, par généalogie, par origine géographique, par période de murissement (pomme d'été, d'hiver), par qualités intrinsèques (couleur de pelure, de chair, rusticité, conservation ...).

Les variétés sont légions et, à moins d'être un spécialiste en pomologie, vous en ignorerez tout comme moi, la plupart. Je ne peux toutefois résister au plaisir de vous en citer quelques unes au nom évocateur, toutes originaires de France :

Baguette d'été
Belle fille de la Manche
Blanquette
Bon père
Chataîgnier tendre
Couillon de coq
Gaillarde
Gueule de mouton
Longue queue
Museau de lièvre blanc
Petit hôpital
Pigeonnet
Pomme Peau d'âne
Teint frais

 

Rien ne vous empêche d'aller voir ici toutes les autres variétés !

 

     

 

        Mes sources :

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clairedelune - dans Auprès de mon arbre
commenter cet article

commentaires

melane 17/10/2016 20:37

Bonsoir
merci pour ces belles informations à croquer sans modération pourriez vous le dire ou je peux acheter la planche n°8 des variétés de pomme?
A VOS POMMES.........partez

catherine 28/09/2013 18:12


Bravo pour votre site, j'aime aussi :



brigitte LE CALVEZ 20/03/2013 08:14


Votre site est vraiment magnifique; merci !

catherine fessard 08/11/2012 14:51


 je suis enseigante en maternelle , je trouve ce doc magnifiquel les reproductions sont superbes

daniel3 09/08/2011 10:56



Merci Clairedelune pour l'autorisation et les conseils


Je reviendrai sur ton site ...en évitant de tomber dans les pommes


Amitiés - daniel



daniel3 06/08/2011 22:53



Bonjour Claire


je suis étonné de lire tous ces textes autour de la pomme. Très intéressant


Je suis en train d'écrire un texte sur une pomme libre entre terre et ciel, mais le temps est si court ....


Pour illustrer mon article, puis-je emprunter l'image avec le pommier et l'église


Bien sur je citerai la source ton blog


Amitiés - daniel



Clairedelune 07/08/2011 11:14



Bonjour,


 


Oui vous pouvez utiliser l'image avec le pommier et l'église. Cependant, je l'ai moi-même trouvée sur le web, vous avez le nom de l'artiste en pointant la souris sur l'image.


Bonne écriture pour votre histoire de pommes ...


Cordialement,


 


Clairedelune



michel duguay 24/05/2011 20:37



Salut,


 


C'est bien fait etmerci d'avoir mis mes toiles hihihi


 


 


M.Duguay



michèle Reiss 24/04/2011 21:15



eh ben dis donc t'as bien travaillé ce week-end!!


j'ai déjà fait apprendre à mes élèves "Petite pomme s'ennuie..." il y a 3 ans!



Présentation

  • : Le blog de Clairedelune
  • Le blog de Clairedelune
  • : Plaisir de partager des poésies illustrées de peintures ou de photos, les randonnées et sites autour de Carcassonne, mes découvertes de champignons, de fleurs, de vaches, de portes, les créations en bois de mon père, les gîtes et hôtels chouettes testés ...
  • Contact

Traduction

Rechercher

Peintures du blog

Vous pouvez retrouver la référence de chaque oeuvre, nom de l'artiste et titre de la toile ou de l'illustration, en pointant la souris sur la peinture ou l'image. Si vous en êtes propriétaire et ne souhaitez pas qu'elle figure dans ce blog, vous pouvez me le signaler par message sur contact (dans la rubrique présentation juste ci-dessus). Elle sera aussitôt enlevée. Les photos sans référence sont prises par Clairedelune, ou plus rarement, leurs auteurs n'ont pas été trouvés.

Archives

 

 

 

autour de la cité carca

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

65654943[1]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    http://3.bp.blogspot.com/-2qIkn-24z7U/TecWjhxbgPI/AAAAAAAAG3U/UDISHaoSzkM/s1600/normal_Lowell-Herrero-Autumn-Cows%252C-De.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

null