Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 06:00

Elle est arrivée au courrier du jour, cette enveloppe neutre et mystérieuse où son nom est écrit d'une écriture un peu penchée mais appliquée et élégante. Le coeur battant, la jeune femme hésite un peu avant de la retourner pour chercher sa provenance mais aucun indice pour l'éclairer ... Alors, rapidement, à l'aide du coupe-papier d'argent posé sur son bureau, elle l'ouvre d'un geste vif, impatiente de découvrir son contenu.

Et le carton d'invitation lui saute aux yeux avec ses lettres dorées, son titre accrocheur et la date qui s'affiche au centre. Mais ... c'est aujourd'hui !! Qui donc peut lui offrir cette entrée pour deux personnes ? Qui connaît la date de son anniversaire et ses goûts, au point d'avoir deviné justement quelle pièce elle souhaitait voir au théâtre ?

Si ma soeur Michèle, à qui je pense très fort en cette occasion, n'a pas l'opportunité de sortir ce soir pour fêter l'évènement, elle pourra s'en donner l'illusion et souffler ses bougies en admirant les toiles et citations que je lui offre en ce mercredi 22 février.

Vue de la salle du Grand-Théâtre de Bordeaux en 1830 Thomas Olivier

Vue de la salle du Grand-Théâtre de Bordeaux en 1830 Thomas Olivier

Le Théâtre de Marie Antoinette au Petit Trianon du Château de Versailles

Le Théâtre de Marie Antoinette au Petit Trianon du Château de Versailles

Le théâtre est le domaine des apparences.

Louis Jouvet

Devant le théâtre du Vaudeville à Paris, Peinture de Jean Béraud

Devant le théâtre du Vaudeville à Paris, Peinture de Jean Béraud

Viens voir les comédiens
Voir les musiciens
Voir les magiciens
Qui arrivent
 
Si vous voulez voir confondus les coquins
Dans une histoire un peu triste
Où tout s’arrange à la fin
Si vous aimez voir trembler les amoureux
Vous lamenter sur Baptiste
Ou rire avec les heureux
Poussez la toile et entrez donc vous installer
Sous les étoiles le rideau va se lever
Quand les trois coups retentiront dans la nuit
Ils vont renaître à la vie, les comédiens
 
Les Comédiens - Charles Aznavour (Extrait)
Women with a pearl necklace in a loge (femme au collier de perle dans une loge), Peinture de Mary Cassatt

Women with a pearl necklace in a loge (femme au collier de perle dans une loge), Peinture de Mary Cassatt

Une pièce de théâtre, c'est quelqu'un.

C'est une voix qui parle, c'est un esprit qui éclaire, c'est une conscience qui avertit.

Victor Hugo

Un loge aux Italiens (1874), Peinture de Zeva Gonzales

Un loge aux Italiens (1874), Peinture de Zeva Gonzales

Le théâtre. C’est le lieu idéal pour une confrontation avec le Temps. Sur une scène, ce combat prend vraiment son ampleur. Le théâtre, c’est une course contre la montre. Une tragédie doit trouver son rythme en deux tours de cadran. Une intrigue doit se nouer en quelques minutes. Se dénouer en quelques secondes. Vous disposez d’un temps donné pour raconter votre histoire, d’un autre espace de temps pour faire évoluer l’humeur de vos spectateurs, de quelques instants pour faire naître un sourire, déclencher un rire, d’une toute petite pause pour qu’une larme perle à la paupière d’une petite dame au troisième rang. Et tout cela dans un savant mélange, un dosage aléatoire et en perpétuel équilibre.


 Jean-Paul Alègre -  Extrait de Jeux de planches. L’Avant-scène théâtre

La loge au théâtre, Peinture de Albert Guillaume

La loge au théâtre, Peinture de Albert Guillaume

In the loge (dans la loge), Peinture d'Everett Shinn

In the loge (dans la loge), Peinture d'Everett Shinn

Car elles écoutent, c'est un fait. Pressées les unes contre les autres, orientées vers l'estrade comme des corolles vers la lumière solaire, elles sont aussi diverses qu'un parterre de pensées où les traits de chaque petit visage de fleur, peints en touches de velours foncé sur une face de velours clair, sourient moins, ou pleurent mieux, ou s'étonnent davantage, que ceux de la fleur sa voisine.

Elles écoutent, non sans travail et sans fatigue. Lever le menton, baisser les cils, rapprocher un peu les sourcils, voilà pour l'écouteuse de l'orchestre. S'accouder, une main à la joue, balayer la salle d'un regard voilé et lent, voilà pour la dame des loges et des baignoires. Il faut aussi sourire à propos, rire, hocher la tête, murmurer de plaisir ... Elles n'y manquent pas ; l'une, en outre, bat des paupières précipitamment comme si on lui contait trop vite des choses qui essoufflent. Sa voisine suit, d'un balancement de tête et de plumes, la cadence des phrases, ainsi qu'on fait au concert ...

Colette - Les belles écouteuses (extrait) Dans la Foule

Théâtre du Gymnase, Peinture de Aldoph von Menzel

Théâtre du Gymnase, Peinture de Aldoph von Menzel

Le théâtre n’est pas le pays du réel : il y a des arbres en carton, des palais de toile, un ciel de haillons, des diamants de verre, de l’or de clinquant, du fard sur la pêche, du rouge sur la joue, un soleil qui sort de dessous la terre. C’est le pays du vrai : il y a des cœurs humains dans les coulisses, des cœurs humains dans la salle, des cœurs humains sur la scène.

Victor Hugo

In the loge (dans la loge), Peinture de Mary Cassats

In the loge (dans la loge), Peinture de Mary Cassats

Young Woman in a Theater Box, Peinture de  Benjamin Osro Eggleston

Young Woman in a Theater Box, Peinture de Benjamin Osro Eggleston

Car le "meilleur théâtre de Paris" s'emplit du "meilleur public". Il n'y en a pas de plus avide, de plus sensible. Si la flatterie le blesse, s'il se replie sous la cordialité maladroite, il attend et reçoit la parole de l'orateur ou du comédien comme une chose précieuse et tangible ; certains visages tendus ont l'air, sur les bancs les plus proches de la scène, de vouloir happer un fruit.

C'est véritablement l'élite intelligente d'un peuple qui se rassemble ici, respectueuse des textes qu'on lit, courtoise au point de retenir, jusqu'au baisser du rideau, la toux et les applaudissements. Presque tous ceux qui viennent passer la soirée ici sacrifient quelques heures de leur sommeil. Ils portent encore sur eux, hommes et femmes, des brins de fil, des paillettes de métal moulu, des taches de vernis ou d'acide. La plupart des femmes et des jeunes filles appartiennent à la fine race de Paris, qui a de petites mains et des yeux vifs.

Colette - A l'Université Populaire (extrait) Dans la foule

Peinture de Albert Guillaume

Peinture de Albert Guillaume

Le théâtre n’est qu’un jeu qui se donne des airs de vie.

Jules Renard

Les retardataires, Peinture de Albert Guillaume

Les retardataires, Peinture de Albert Guillaume

On fait du théâtre parce qu’on a l’impression de n’avoir

jamais été soi-même et qu’enfin on va pouvoir l’être.

Louis Jouvet  -  Le Petit dictionnaire du théâtre

 

 

 

Ce n’est point une nécessité qu’il y ait du sang et des morts dans une tragédie ; il suffit que l’action en soit grande, que les acteurs en soient héroïques, que les passions y soient excitées, et que tout s’y ressente de cette tristesse majestueuse qui fait tout le plaisir de la tragédie.

Jean RacineBérénice , Préface

Mme Edmond Picard dans sa loge au théâtre de la Monnaie, Peinture de Theo van Rysselberghe

Mme Edmond Picard dans sa loge au théâtre de la Monnaie, Peinture de Theo van Rysselberghe

Attention, mesdames et messieurs, dans un instant on va commencer
Installez-vous dans votre fauteuil bien gentiment
5, 4, 3, 2, 1, 0, partez, tous les projecteurs vont s'allumer
Et tous les acteurs vont s'animer en même temps

Michel Fugain - Attention Mesdames et Messieurs

 

Peinture de Toulouse-Lautrec

La Grande loge, Peinture de Toulouse-Lautrec

Tout est langage au théâtre, les mots, les gestes, les objets. Il n’y a pas que la parole.

Eugène Ionesco

La loge, Peinture de Pierre-Auguste Renoir

La loge, Peinture de Pierre-Auguste Renoir

En scène
Avant qu'on lève le rideau
Déposons là tous nos fardeaux
Nos peines
Et retrouvons nos oripeaux
Ils sont plus vrais que notre peau
Ils viennent
Faire de nous des éphémères
Capables de tous les frissons
D'apprivoiser mille chimères
Et puis le temps d'une chanson
D'être arlequin ou cléopâtre

Y a-t-il une vie après le théâtre ?

En scène
Une fois le rideau levé
Plus rien ne peut nous arriver
La reine
Ailleurs si prête à trébucher
Promène sans s'effaroucher
Sa traîne
Chacun de nous reprend sa place
Le bègue oublie de bafouiller
Le timide est rempli d'audace
Le muet peut s'égosiller
C'est leur coeur qui se met en quatre

Y a-t-il une vie après le théâtre ?

En scène
C'est la vie mais pas tout à fait
C'est une apparence, un reflet
A peine
Comme si juste on attendait
Que ce moment presque parfait
Survienne
C'est une quête si fragile
Qu'un souffle peut la déranger
C'est une fée aux pieds d'argile
C'est un éclat c'est un danger

Mais c'est l'espérance opiniâtre

Y a-t-il une vie après le théâtre ?

En scène
On est le rêve du passant
De ses amours le remplaçant
On traîne
Un univers envahissant
Dont la tendresse veut qu'on s'en
Souvienne
On sourit on salue on brille
On garde plus que de raison
Son diadème de pacotille
Et on ramène à la maison
Ce pauvre moi qu'on idolâtre

Y a-t-il une vie après le théâtre ?

En scène
Le temps s'égrène au ralenti
Mais l'heure petit à petit
S'amène
Où le dernier mot retentit
Où le rideau nous engloutit
Obscène
Et sans qu'au dehors on le sache
Dans les coulisses on fait son deuil
Avec un restant de panache
D'une existence en trompe-l'oeil
D'un coeur qui s'arrête de battre

Y a-t-il une vie après le théâtre ?

On sait qu'il n'y aura pas de fleurs
Pour accompagner le silence
Loin de la scène loin du coeur
Plus de musique pour la danse
On aura cessé de combattre

Y a-t-il une vie sans le théâtre ?

Anne Sylvestre - Après le théâtre

 

Three Women at the Theater (1908) - Peinture de Marianne von Werefkin

La loge au mascaron doré, Peinture de Toulouse-Lautrec

 

Le théâtre a pour objet d’être le miroir de la nature, de montrer à la vertu ses propres traits, à l’infamie sa propre image, et au temps même sa forme et ses traits dans la personnification du passé.

William ShakespeareHamlet

 

La sortie du théâtre, Peinture de Jean Béraud

La sortie du théâtre, Peinture de Jean Béraud

Les comédiens ont démonté leurs tréteaux
Ils ont ôté leur estrade
Et plié les calicots
Ils laisseront au fond du cœur de chacun
Un peu de la sérénade
Et du bonheur d’Arlequin
Demain matin quand le soleil va se lever
Ils seront loin, et nous croirons avoir rêvé
Mais pour l’instant ils traversent dans la nuit
D’autres villages endormis, les comédiens

Viens voir les comédiens
Voir les musiciens
Voir les magiciens
Qui arrivent

Charles Aznavour - Les Comédiens (extrait)

Charwomen in Theater, 1946 - Norman Rockwell

Charwomen in Theater, 1946 - Norman Rockwell

Dans votre vie à vous, rien n’arrive. Rien qui aille d’un bout à l’autre. Rien ne commence, rien ne finit. Ça vaut la peine d’aller au théâtre pour voir quelque chose qui arrive. Vous entendez ! Qui arrive pour de bon ! Qui commence et qui finisse !

Paul Claudel -  L’échange, pièce en trois actes.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clairedelune - dans Pensées particulières
commenter cet article

commentaires

Michèle de Tunis 26/02/2017 22:04

Mon petit théâtre à moi, c'était le grand plaisir de lire cet article si bien documenté ...Merci pour cette belle attention!

Présentation

  • : Le blog de Clairedelune
  • Le blog de Clairedelune
  • : Plaisir de partager des poésies illustrées de peintures ou de photos, les randonnées et sites autour de Carcassonne, mes découvertes de champignons, de fleurs, de vaches, de portes, les créations en bois de mon père, les gîtes et hôtels chouettes testés ...
  • Contact

Traduction

Rechercher

Peintures du blog

Vous pouvez retrouver la référence de chaque oeuvre, nom de l'artiste et titre de la toile ou de l'illustration, en pointant la souris sur la peinture ou l'image. Si vous en êtes propriétaire et ne souhaitez pas qu'elle figure dans ce blog, vous pouvez me le signaler par message sur contact (dans la rubrique présentation juste ci-dessus). Elle sera aussitôt enlevée. Les photos sans référence sont prises par Clairedelune, ou plus rarement, leurs auteurs n'ont pas été trouvés.

Archives

 

 

 

autour de la cité carca

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

65654943[1]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    http://3.bp.blogspot.com/-2qIkn-24z7U/TecWjhxbgPI/AAAAAAAAG3U/UDISHaoSzkM/s1600/normal_Lowell-Herrero-Autumn-Cows%252C-De.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

null